Présidentielle : “Matata Ponyo n’est pas dans le schéma de désister… Ça s’appelle humilité citoyenne” (LGD)

Goma, 20 novembre 2023 : Quelques heures après le retrait de la candidature de l’ancien premier congolais, Matata Ponyo, son parti politique n’a pas tardé d’appuyer son argumentaire.

Dans un point de presse animé ce lundi 20 décembre 2023 à Goma, Johnson Ishara, membre du directoire national de LGD a éclairé la lanterne sur les raisons évoquées par son leader pour mener son combat aux côtés de Moïse Katumbi. A l’en croire, le sénateur Matata Ponyo n’était pas dans un mercato politique après les travaux de Pretoria (Afrique du Sud).

“Quand quelqu’un prend les risques et ses responsabilités devant l’histoire et devant la nation, d’être candidat à la magistrature suprême, ce que ça lui a pris du temps pour préparer ça. Je vous informe que le LGD n’a fait aucune coalition avec un parti politique, mais le LGD a déposé toutes les candidatures des députés nationaux et provinciaux sur toute l’étendue de la République. Notre parti avait déjà disponibilisé des moyens, des fonds pour la campagne. Le combat que nous allons mener aux côtés de Moïse Katumbi doit se faire dans le respect des lois de notre pays. Donc il n’est pas question ici d’imaginer à tout moment qu’un homme comme Matata soit dans un schéma de désister parce qu’il a manqué des moyens. Il avait déjà tous les moyens pour la campagne électorale et toutes les visibilités étaient déjà disponibles et le LGD était prêt pour déclencher une offensive de la campagne électorale sur toute l’étendue de la République”, a-t-il précisé.

Et de poursuivre : “Je pense pour sauver la maison, c’est mieux de travailler avec tel et quand on fait, ça s’appelle grandeur ; ça ne s’appelle pas manquer de fonds. Quand on fait cela, ça s’appelle de l’humilité citoyenne, ça n’a pas de lien avec le fonds”, poursuit-il.

Kabila peut-il renaître avec ses 2 anciens caciques ?

Le parti politique “Leadership Bonne Gouvernance” a mis en cause la possibilité de la réapparition de l’ancien président congolais Joseph Kabila sous la conduite de Moïse Katumbi. Selon Johnson Ishara, le leader de son parti et d’ensemble pour la République, bien qu’anciens Kabilistes n’ont pas l’intention de travailler avec Kabila. M. Ishara estime que les deux intelligences sociales de Katumbi et Mapon feront changer éventuellement la RDC.

“Il ne s’agit pas d’une réapparition de Joseph Kabila. Le sénateur Matata avait déjà quitté le FCC pendant très longtemps ; il avait déjà quitté le PPRD et nous avons décidé dans la communion de mettre en place un parti politique qu’on appelle LGD. Ce qui a existé avant LGD, je pense que ça ne nous concerne pas directement. La mise en commun des intelligences sociales de Katumbi et Matata ne signifie pas d’une quelconque réapparition de Joseph Kabila”, a-t-il précisé.

Signalons qu’après le désistement de Matata Ponyo, deux autres candidats à la présidentielle ont jeté l’éponge et déclarent militer aux côtés du leader d’ensemble Moïse Katumbi. Il s’agit de Seth Kikuni et de Franck Diongo.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Assemblée nationale : deuxième report de l’élection du bureau définitif 

Kinshasa, 17 mai 2024- Prévue pour ce 18 mai, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale est reportée à...

RDC-Lutte contre la prédation des finances publiques : ODEP renforce son mécanisme du contrôle citoyen

Kinshasa, 17 mai 2024- L'observatoire de la dépense publique (ODEP) a annoncé, vendredi 17 mai, au cours d'une conférence...

Foot – Eliminatoires Mondial 2026 : Des arbitres libyens et tunisiens aux commandes de deux prochains matchs de la RDC

Kinshasa, 17 Mai 2024 - Les officiels des matchs de la RDC pour la 3è et 4è journée comptant...

RDC-Medias: 30 jours de suspension infligés à l’émission Bosolo na Politik de Israël Mutombo

Kalemie, 17 mai 2024- Le conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) a suspendu à titre conservatoire...

RDC: Plainte contre Rawbank et Airtel pour vol en bande organisée (Document)

Kinshasa, 17 mai 2024- Scène invraisemblable. La banque Rawbank et la société de télécommunication Airtel sont traduites en justice...