Élections 2023 – Lukunga : “La sécurité, les infrastructures, l’eau et l’électricité”, les priorités du candidat Thierry Monsenepwo une fois élu député national

Kinshasa, 1er décembre 2023 – Jean Thierry Monsenepwo, candidat député national n°458 à la circonscription électorale de Lukunga et n°173 à la députation provinciale à Ngaliema, dans la ville de Kinshasa, se veut un représentant du peuple surveillant effectif de l’action du gouvernement pour le développement de son électorat.

Il l’a fait savoir ce 1er décembre, à l’issue d’une cérémonie qu’il a présidé, consécutivement à la clôture de la formation des formateurs de terrain pour la propagande de Félix Tshisekedi à la présidentielle ainsi que de sa propre candidature.

Une fois élu, Thierry Monsenepwo rassure qu’il mènera un combat acharné pour que le gouvernement alloue des moyens conséquents aux ministères des infrastructures, de l’énergie et ressources hydrauliques pour le développement de cette partie importante de la Capitale Kinshasa.

“Nous avons un sérieux problème d’insécurité qui occasionne souvent des braquages et des vols dans les communes qui sont dans la circonscription de Lukunga. Tout ceci fait suite au manque de l’électricité. En plus de cela, Lukunga a un problème d’eau, des routes et surtout des érosions. C’est pour cela que les députés qui viendront à la nouvelle législature, ont l’obligation de savoir surveiller l’action du gouvernement pour que des moyens conséquents soient alloués au ministère des infrastructures et au ministère de l’énergie, sécurité pour que des actions concrètes se fassent dans le district de Lukunga”, a-t-il fait remarquer en priorité.

Pour lui, une fois que ces actions sont atteintes, “demain, vue la superficie, le nombre de la population, et qu’un réel désenclavement s’effectue. Ça va rayonner l’ensemble de la ville de Kinshasa”.

Ce cadre de l’Union Sacrée de la Nation a également appelé l’ensemble de la population congolaise à voter massivement pour le candidat président de la République, Félix Tshisekedi.

Aux formateurs de terrain, Thierry Monsenepwo leur a donné au moins trois arguments de taille de conviction à véhiculer pour la réélection de Félix Tshisekedi pour son deuxième mandat.

Il s’agit entre autres, dit-il, de la mise effective de la gratuité de l’enseignement, de la première phase de la couverture santé universelle avec la gratuité de la maternité et du nouveau-né, de la montée en puissance avec les FARDC à travers notamment les réformes ainsi que la loi de la programmation militaire, allouant aux forces armées à hauteur de 1.2 milliards de dollars.

Ce faisant, Thierry Monsenepwo a soutenu que le moment est venu de prêcher la bonne nouvelle de Félix Tshisekedi en descendant sur terrain pour barrer la route des candidats des étrangers et ceux qui pour l’argent, ont jugé bon de vendre leurs candidatures.

Cédric BEYA

Les plus vus

DGCDI: Les agents réclament plus de 10 mois d’arriérés de salaire et avantages légaux

Goma, 27 février 2024- L'intersyndicale de la Direction générale des corridors de développement Industriel (DGCDI), un service technique du...

Ituri : Les enfants des femmes détenues à la prison Centrale de Bunia en difficulté alimentaire

Bunia, 27 février 2024 - Ils sont au total quinze (15) enfants dépendants de leurs mères toutes détenues à...

Sud-Kivu – Retrait de la Monusco : “La base de Kamanyola sera fermée le 28 février” (Bintou Keita)

Kinshasa, 27 février 2024 : La cheffe de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO),...

Kasaï central : Vol des dossiers de contentieux des législatives provinciales à la Cour d’Appel de Kananga

Kinshasa, 27 février 2024 - Les dossiers relatifs aux contentieux électoraux des législatives provinciales sont portés disparus au bureau...

Assemblée provinciale de Kinshasa : Le personnel administratif réclame 16 mois d’arriérés de salaire

Kinshasa, 27 février 2024 : Les administratifs de l'Assemblée provinciale de Kinshasa réclament 16 mois de salaires. “16 mois au...