Zambie: Moïse Katumbi soupçonné de détenir un passeport zambien, un opposant de ce pays exige une enquête urgente

Mwenya Musengre, secrétaire général du NDC, un parti de l’opposition politique en Zambie veut voir claire sur l’attribution d’un passeport de son pays Moïse Katumbi, candidat président de la république en RDC. Partant de ce soupçon, il invite la justice de son pays à diligenter une enquête urgente afin d’établir les responsabilités.

Selon le média www.lusakatimes.com, cet opposant soutient également que Katumbi aurait aussi détenu une carte d’enregistrement nationale verte du CNRC. Ce qu’il ne sait cautionner, considérant que “la Zambie ne devrait pas être utilisée comme un refuge pour les étrangers”.

Dans sa démarche, il affirme qu’avoir rien de personnel contr l’individu de Moïse Katumbi. Néanmoins, il veut que le ministre de l’intérieur du Zambien se saisisse de ce dossier pour que “l’authenticité de cette affaire soit immédiatement clarifiée”.

“Si effectivement, il est vrai que M. Katumbi est titulaire d’un numéro de passeport… nous voulons savoir comment il a obtenu ledit document. En tant que parti, nous ne passerons pas sous silence cette question jusqu’à ce que ceux qui ont délivré ledit passeport soient traduits en justice”, a déclaré l’opposant zambien, selon le site www.lusakatimes.com.

En RDC, des rumeurs, depuis des années, ont collé à Moïse Katumbi Chapwe, né d’un père juif, diverses nationalités. Tantôt italienne, tantôt zambienne ou encore grecque. Des allégations toujours rejetées par Katumbi qui affirme être congolais de par sa mère, originaire du Grand Katanga.

Dans sa déclaration, l’opposant zambien a fait des révélations qui semblent aller à l’encontre de la version de l’histoire brandie par le président du parti Ensemble pour la République.

M. Katumbi s’est fait connaître dans les années 1990 sous le régime de Frédérick Chiluba sous le nom de Moses Katumbi et qu’il était un parent du Dr. Chiluba. Il est allé plus loin et a affirmé qu’il était un parent de l’une des altesses royales de la province de Luapula”, a-t-il révélé.

Et de poursuivre: “après l’arrestation du Dr. Frédérick Chiluba pour corruption, Moses Katumbi a quitté la Zambie sans cérémonie. Il est ensuite apparu au Congo sous le nom de Moïse Katumbi et est devenu gouverneur de la province du Katanga”.

Alors que Katumbi bat campagne dans l’espoir de déloger Félix Tshisekedi du fauteuil présidentiel, l’opposant zambien Mwenya Musenge, formel, tape du poing : “Nous ne devons pas permettre aux étrangers de détourner et de prendre le contrôle de notre pays”.

De son avis, il est plus qu’impérieux de “protéger ce pays de tout émissaire ou agresseur étranger”.

La rédaction 

Les plus vus

Kinshasa: Introuvable, Joe Malu est à la recherche de sa fille Sophie Ntumba Joyce

AVIS DE RECHERCHEJe suis à la recherche de ma fille Sophie Ntumba Joyce (12 ans) vue pour la dernière...

Kinshasa: le Gouverneur Daniel Bumba a pris officiellement ses fonctions

Kinshasa, 21 juin 2024- Le nouveau Gouverneur de la ville de Kinshasa Daniel Bumba Lubaki a officiellement pris ses...

Foot -CAN Maroc 2025 : Découvrez les dates de la phase finale

Kinshasa, 21 Juin 2024 - Réuni virtuellement ce vendredi en son siège, le Comité Exécutif de la Confédération Africaine...

Nord-Kivu : 5 personnes blessées par des éclats des bombes à Kanyabayonga

Béni, 21 juin 2024- La commune rurale de Kanyabayonga et ses environs en territoire de Lubero au Nord-Kivu, ne...

Haut – Katanga : Felix Tshisekedi appelle les communautés coutumières à la solidarité pour lutter contre le tribalisme

Kinshasa, 21 juin 2024 - En séjour à Lubumbashi, le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les communautés coutumières...