ANAPEX : Guylain Nyembo crée la zizanie et tente de réhabiliter un DG suspendu pour incompétence avérée (Tribune de M. Mutombo)

Kinshasa, 6 décembre 2023-Contrairement à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux, le DG Mike Tambwe Lubamba de l’Anapex a été suspendu pour incompétence notoire, trafic d’influence, insubordination à l’autorité de tutelle, non exécution des résolutions du Conseil d’administration et opacité dans la gestion administrative et financière par le ministère de Commerce Extérieur Jean Lucien Bussa Tongba.

La réponse à la suspension de Mike Tambwe est connue par le Chef de l’Etat, le Premier ministre et le Ministre du Commerce Extérieur, le Conseil d’Administration de l’Anapex, le DGA de l’Anapex, les agents et cadres de l’Anapex ainsi que tous les opérateurs économiques qui recourent à l’appui de l’Anapex.

Le DG suspendu est d’une incompétence sans précédent au point d’exposer l’Agence à sa disparition à petit feu faute des résultats attendus malgré l’impulsion de la tutelle et des recommandations pertinentes du Gouvernement de la République.

Cette suspension qui arrive après l’accumulation des fautes graves à répétition, vient de corroborer la thèse de la soumission au concours rigoureux des Candidats Mandataires des Établissements publics avant leur nomination par le Président de la République.
Mike Tambwe est tout sauf un excellent manager à la taille de la mission reglementaire assignée à l’Anapex.

Il aurait dû être attentatoire aux efforts du Gouvernement, portés par la tutelle de continuer à garder à un inutile manager et un incompétent à la tête d’une structure stratégique comme l’Anapex.

Tout porte à croire que le DG suspendu ne maîtrise pas l’administration. Le travail de l’IGF n’est pas suspensif de la marche régulière et des rapports administratifs entre la tutelle et l’Anapex. Donc, le contrôle apriori et celui aposteriori ne seront pas anesthésié par la présence des Inspecteurs des Finances dépêchés pour le contrôle des finances publiques au sein de l’Anapex. Aussi, le Ministre n’a-t-il pas suspendu le DG de la Honte pour détournement des deniers publics ; c’est son incompétence aiguisée qui l’a exposé à la colère de la raison.

Malgré les faits lui reprocher, le directeur de cabinet du chef de l’Etat qui est censé veiller pour la bonne marche des institutions ou entreprises publiques tente d’obtenir la réhabilitation de cet incompétent de DG, qui doit préciser que sans compter ses refus délibérés, répétés, et caractérisés d’exécuter les orientations stratégiques du Conseil d’administration sur le management de l’Anapex qui n’a produit aucun résultat satisfaisant lors de l’examen du rapport annuel des activités de l’ANAPEX, exercice 2022, pendant la session ordinaire du Conseil d’Administration de Juin 2023.

Dépassé par les événements puisque dépouillé des armes efficaces de gestion, le DG veut opposer le Président de l’État SEM Félix Antoine Tshisekedi et son Ministre du Commerce SEM Jean-Lucien BUSSA en ce que ce dernier a profité au moment où le Candidat n°20 s’occupe de sa campagne en sillonnant tout le pays et il a oublié la République. Il pense que le pays est géré comme il en a fait avec l’ANAPEX avant sa suspension.

Il doit être rappellé ici que le Président de la République dont ce DG fouteur cite abusivement en espérant toucher sa magnanimité dans le marasme où il a conduit le management de l’Anapex, est informé de son incompétence suicidaire et nuisible à la prospérité des opérateurs économiques qui doivent bénéficier du concours de l’Anapex.

Par Note n°1113/CAB/MIN.COMEXT/CLB/MTM/2023 du 13 Novembre 2023, le Président de la République connait les limites et l’indiscipline éhontée du DG Mike Tambwe suspendu avec raison pour sauver les exportations en RDC, un grand défi pour le candidat n°20 lorsque de son second Mandat afin reduire sensiblement notre facture d’importation parce que la RDC sera effectivement sur le terrain de la production – consommation Congolais – Exportation du surplus.

Par Note n°40/CAB/MIN-COMEXT/CLB/LLE/2023 du 02 Novembre 2023, sur le Rapport relatif au soutien stratégique en faveur des Exportateurs par le biais de l’ANAPEX et nécessité de prise en compte effective de l’ANAPEX dans le Comité National de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine ( CN-ZLECAf) chapeauté par le Premier Ministre SEM Jean-Michel SAMA LUKONDE, le Gouvernement de la République est aussi informé du talon d’Achille du DG suspendu qui est l’incompétence avérée et nourrie par une désinvolture à volo comme si l’Anapex n’était pas regie par des textes.

Autre ses insuffisances constatées, Un DG qui méconnaît la tutelle, refuse l’assistance du DGA dans la gestion courante de l’ANAPEX, ne prend en compte les revendications de la Représentation Syndicale du Congo à l’Etablissement sur le cahier de charges des Agents et cadres de l’ANAPEX, ne mérite pas le soutien institutionnel de peur qu’il achève la destruction de ce grand et stratégique outil que possède le gouvernement de la République pour booster l’économie congolaise par la promotion des exportations et la diversification des marchés.

Michel Mutombo, acteur social

Les plus vus

Assemblée nationale : deuxième report de l’élection du bureau définitif 

Kinshasa, 17 mai 2024- Prévue pour ce 18 mai, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale est reportée à...

RDC-Lutte contre la prédation des finances publiques : ODEP renforce son mécanisme du contrôle citoyen

Kinshasa, 17 mai 2024- L'observatoire de la dépense publique (ODEP) a annoncé, vendredi 17 mai, au cours d'une conférence...

Foot – Eliminatoires Mondial 2026 : Des arbitres libyens et tunisiens aux commandes de deux prochains matchs de la RDC

Kinshasa, 17 Mai 2024 - Les officiels des matchs de la RDC pour la 3è et 4è journée comptant...

RDC-Medias: 30 jours de suspension infligés à l’émission Bosolo na Politik de Israël Mutombo

Kalemie, 17 mai 2024- Le conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) a suspendu à titre conservatoire...

RDC: Plainte contre Rawbank et Airtel pour vol en bande organisée (Document)

Kinshasa, 17 mai 2024- Scène invraisemblable. La banque Rawbank et la société de télécommunication Airtel sont traduites en justice...