Campagne électorale : “Je ne tiens pas mes meetings la nuit. J’ai le peuple avec moi” (Moïse Katumbi à Kinshasa)

Kinshasa, 09 décembre 2023- Le candidat numéro 3 à la présidentielle du 20 décembre 2023 a tenu, ce samedi, son meeting populaire sur la place Sainte Thérèse à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo.

D’abord une minute de silence pour Chérubin Okende, député national sauvagement assassiné à Kinshasa, et les congolais tués à l’Est du pays.

“Pas d’électricité, pas d’eau, Katumbi n’a pas le sang des congolais dans ses mains, les denrées alimentaires coûtent chers. Ils nous ont menti pendant 5 ans, trop des promesses valiums durant 5 ans. Ils doivent partir”, a déclaré le candidat numéro 3 Moïse Katumbi Chapwe.

Et d’ajouter : “Le dollar américain demeure toujours à la hausse. Nous n’allons pas consommer les promesses. Pas de métro tel que promis, trop d’embouteillages”.

Moïse Katumbi est fier de 15 kilomètres à pied parcourus par les Kinois, soit de l’aéroport international de Nd’jili jusqu’à sainte Thérèse.

Le taux de chomage est élevé, l’enseignant est toujours mal payé, les policiers, militaires, fonctionnaires, médecins y compris. Je ne tiens pas mes meetings la nuit. J’ai le peuple avec moi”.

Il invite les congolais à voter pour lui : “Le 20 décembre, venez nombreux, nous allons fêter. Ce même jour le taux de dollars va baisser, y compris les prix des denrées alimentaires. Plus question de winner (jeu du hasard ) pour vivre, je vous donnerai du boulot. Je ne suis pas un pauvre. Je suis venu pour changer l’image des congolais”.

Katumbi se dit congolais : “Ils disent que je suis étranger. Ce sont eux des étrangers. Ils vivent en Europe, ils ont fait 666 voyages à l’étranger. La guerre il faut se battre. On ne peut pas continuer à se plaindre. Leur opposant c’est le peuple. Vous avez fait 15 kilomètres avec moi pour vaincre ensemble la famine. J’ai construit beaucoup des routes à Lubumbashi. Ils n’ont jamais remboursé l’argent de RAM. Je suis venu libérer le pays, ensemble avec vous, le 20 décembre 2023”.

Il réitère sa promesse d’offrir à la CENI ses avions pour dispatcher les matériels électoraux : “J’ai offert mes avions pour les élections, je n’ai rien fait de mal. S’ils en manquent, je vais donner. Je ne suis pas voleur, moi je donne”.

A lui d’ajouter : “Nous devons conjuguer notre souffrance au passé. L’Afrique va nous respecter. Je rendrai cette capitale digne de son nom”.

Par ailleurs, Moïse Katumbi Chapwe met en doute la gratuité de l’enseignement, s’insurge contre la multiplicité des taxes pour les commerçantes, contre les saut-de-moutons à Kinshasa. Il appelle ses militants à ne pas quitter les bureaux de vote avant que les résultats ne soient affichés.

Sportif, il n’a pas oublié le dossier stade. Le candidat numéro 3 promet de construire 3 stades dans la Capitale.

“Je suis venu à Kinshasa, c’est chez moi de”, a-t-il dit.

Avant de finir, il s’insurge contre les arrestations arbitraires, de Mike Mukebay, Stanis Bujakera, Salomon Kalonda, Jean-Marc Kabund… Il promet de les libérer une fois élu président de la République.

Makambo Bernetel

Les plus vus

Guerre du M23 : A Luanda, Tshisekedi fixe des préalables avant de rencontrer Kagame 

Goma, 27 février 2024- Le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi Tshilombo a eu un...

Nord-Kivu : L’armée prévoit des tirs d’exercice d’armes lourdes et légères mercredi 28 février à Nyaleke

Goma, 27 février 2024- Le porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, le capitaine Antony Mualushayi annonce, dans un...

Nord-Kivu : la grève des pétroliers impacte déjà plusieurs secteurs de la vie à Beni

Beni, 27 Février 2024- Deuxième jour de grève ce mardi 27 février 2024, des importateurs des produits pétroliers dans...

DGCDI: Les agents réclament plus de 10 mois d’arriérés de salaire et avantages légaux

Goma, 27 février 2024- L'intersyndicale de la Direction générale des corridors de développement Industriel (DGCDI), un service technique du...

Ituri : Les enfants des femmes détenues à la prison Centrale de Bunia en difficulté alimentaire

Bunia, 27 février 2024 - Ils sont au total quinze (15) enfants dépendants de leurs mères toutes détenues à...