Lisala/Ville – Fraude électorale : Une plainte contre Pombi Maluku, un proche de Nzanga Mobutu, qui a tenté de corrompre 3 agents CENI pour faciliter le bourrage des urnes en sa faveur

Qui a bu boira ! Comme en 2018, POMBI MALUKU, candidat député national dans la circonscription de Lisala Ville, s’est livré à une véritable entreprise criminelle pour garder frauduleusement un siège à l’assemblée acquis par le même stratagème.

Une plainte pour fraude électorale a d’ailleurs été déposée au parquet général de Lisala contre ce député UDEMO, parti de NZANGA MOBUTU.
Un jour avant le vote, soit le 19 décembre, POMBI a réuni en sa résidence 3 agents de la CENI, en l’occurrence Guylain Egbula (chef de centre de vote Boso-Gbete), Prophète Bokela (Chef de centre Swissev) et Claude Ebanga (chef de centre CS La sagesse), pour organiser une fraude électorale en sa faveur dans les différents bureaux de vote.
Par patriotisme, ces agents de la CENI ont fait échec à sa tentative de corruption en l’enregistrant en son insu. Cet enregistrement avéré est dans le dossier de plainte déposé auprès de la Cour de Cassation.

Dans celui-ci, POMBI avoue la fraude électorale qui lui avait permis d’être élu député national dans la ville de Lisala lors des élections de 2018 ! Plus grave, il confesse avoir déjà acheté plus de 1000 cartes d’électeurs à remettre à ses proches pour bourrer les urnes le 20 décembre 2023, et propose de l’argent aux agents électoraux pour faciliter la tâche à ses proches de voter 5 voire dix fois en sa faveur !

L’arrestation de son beau-père, avec 500 cartes d’électeur et une forte somme d’argent en sa possession, est venue confirmer cette fraude planifiée et exécutée par l’UDEMO POMBI.
Enfin, pressentant sa déconvenue, le candidat POMBI a recruté des inciviques (kulunas), pour semer la terreur et perpétrer des actes de violence contre les équipes de campagne de ses adversaires.

On a dénombré des cas de blessures graves, et la détérioration volontaire de plusieurs supports de campagne de ses concurrents.
Contacté par la presse, l’auteur de la plainte, Sakombi Molendo en congé à l’étranger, dit être serein sur l’issue du vote massif en sa faveur car il détient tous les PV.

Il compte sur la Justice et la CENI pour mettre hors d’état de nuire tous les fraudeurs et leurs parrains politiques qui sont à Kinshasa afin de respecter la volonté populaire des habitants de Lisala ville.

C.P

Les plus vus

RDC: La Première Ministre salue les 11 innovations des génies congolais pour booster le Programme d’Actions du Gouvernement

Kinshasa, 24 juin 2024- La Première Ministre Judith Suminwa a procédé, ce lundi 24 juin 2024, à la clôture...

Exetat 2024: Plus de 15.000 candidats prennent part aux épreuves à la province éducationnelle de l’Ituri 1

Bunia, 24 juin 2024- Le lancement de la session ordinaire de la 57è édition des épreuves de l'examen d'Etat...

Exetat : Plus de 25.000 candidats dont 34% de filles participent à la session ordinaire dans la province éducationnelle Kasaï Central 1

Kananga, 24 juin 2024- Le Vice Gouverneur de la province du Kasaï Central a lancé, lundi 24 juin, les...

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire lance l’Examen d’Etat dans un contexte particulier

Goma, 24 juin 2024 - Le Gouverneur militaire ad intérim du Nord-Kivu, le Général Major Peter Cirimwami Nkuba a...

UNIKIN : “Réviser et Adapter la Constitution à la psychologie de son peuple, revitalise et protège son système politique” (Pr Esambo et Omeonga)

Kinshasa 24 juin 2024 : La faculté de droit public interne (DPI) de l’Université de Kinshasa Unikin) a organisé...