RDC – Invalidation des candidats : Contrairement aux opposants, l’ACAJ encourage la CENI pour sa décision historique et courageuse

Kinshasa, 07 janvier 2024- Il s’observe une grande divergence d’idées entre l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) et les opposants congolais au sujet de l’annulation par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI ), des élections législatives, provinciales et communales et des suffrages dans certains bureaux et centres de vote pour fraude et de détention illégale des dispositifs électroniques de vote (DEV).

Dans sa déclaration faite peu avant celle des opposants congolais, signé par maître Georges Kapiamba, l’ACAJ a d’abord noté avec regret que bon nombre de candidats de l’Union Sacrée (famille politique du Chef de l’État, Ndlr) font partie de cette liste de la « honte ». Pour l’ACAJ, ceci constitue un camouflet pour des personnes appelées à matérialiser la vision du Président de la République quant à la consolidation de l’État de droit.

Ceci démontre que les membres de la plénière de la CENI ont conduit l’ensemble du processus électoral avec indépendance et nous les en félicitons vivement d’autant plus que leur décision participe à la cause nationale de lutte contre la corruption sous toutes ses formes”, lit-on dans ce document.

L’ACAJ a pour ce faire, demandé ainsi à la nation Congolaise de rendre hommage à ces dignes femmes et hommes, membres de la plénière de la CENI pour leur décision courageuse et historique et leur apporte tout son soutien.

L’ACAJ pour une enquête approfondie

Suite à cette situation, l’ACAJ recommande vivement d’une part que le Procureur Général près la Cour de Cassation s’assume à son tour en ordonnant des enquêtes judiciaires crédibles à l’encontre des personnes incriminées et, d’autre part que la Task force de l’Union Sacrée pour la nation (USN) amorce sa propre enquête interne en vue de sanctionner politiquement ses membres qui se sont compromis à l’occasion de la tenue des quatre scrutins du 20 décembre 2023, car la lutte contre la corruption doit être l’affaire de tout le monde.

L’ACAJ exige tout de même la démission des personnes sanctionnées

Dans ce même document, l’organisation ACAJ demande aussi aux personnes citées dans cette liste qu’elle qualifie de la Honte, mais qui assument des charges publiques, de déposer leurs démissions auprès de leurs hiérarchies correspondantes respectives.

Divergence d’idées avec des opposants congolais

Contrairement à l’ACAJ, des opposants congolais dont Martin Fayulu, Seth Kikuni, Floribert Anzuluni, ainsi que de Delly Sesanga, Moïse Katumbi, Dénis Mukwege, Franck Diongo et Matata Ponyo, qui ont fait samedi une déclaration conjointe ont estimé que l’invalidation de ces 82 députés est un aveux de la CENI. Pour eux, l’annulation des élections législatives nationales et provinciales dans deux circonscriptions électorales et l’invalidation de 82 lampistes de la tricherie est une fuite en avant de Dénis Kadima et de ses complices, pour se soustraire de ce qui engage leur responsabilité personnelle dans le chaos et le désordre électoraux que déplore à ce jour en RDC.

Après avoir obstinément refusé l’audit du fichier électoral, Dénis Kadima est dans la même logique, aujourd’hui, de se soustraire à une commission d’enquête indépendante qui va déterminer sa propre implication ainsi que celles de tous ses complices dans la fraude et la tricherie électorales que nous avons toujours dénoncées, et qui viennent d’être démontrées à la face du monde”, ont-ils fait savoir.

En outre dans cette déclaration, les opposants congolais estiment que cette situation démontre de manière irréfutable que la CENI, à tous les niveaux, est non seulement actrice de la tricherie qui a eu lieu mais plutôt instigatrice. Ces derniers ont réitéré leur appel au peuple, conformément à l’article 64 de la Constitution, d’entrer en résistance pour faire échec, à cette fraude avérée.

Pour rappel, c’est depuis vendredi dernier que les suffrages de 82 candidats à la députation ont été annulés par la CENI. Ce, pour fraude, intimidation et vandalisme des matériels électoraux.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

RDC : Le gouvernement Suminwa bientôt en séminaire de renforcement des capacités

Kinshasa, 17 juin 2024 : Lors de la toute première réunion du Conseil des ministres, autour du Chef de...

RDC: Reconduit au gouvernement, Guy Loando et la nouvelle notabilité de la Tshuapa témoignent une gratitude sincère envers Félix Tshisekedi 

Kinshasa 15 juin 2024- La ville-province de Kinshasa a résonné des échanges passionnés entre Guy Loando, Ministre d’Etat, Ministre...

RDC : Les Sénateurs appelés à choisir entre la majorité parlementaire ou l’opposition avant ce mercredi

Kinshasa, 17 juin 2024 : Avant l'adoption du règlement intérieur et de l'élection du bureau définitif, le bureau d'âge...

Kasaï Central : Un député provincial sollicite la délocalisation du cimetière de Kananga

Kananga, 17 juin 2024- Le député provincial Pierre Sosthene Kambidi a, au cours d'une plénière tenue vendredi 14 juin,...

Kasaï Central : Des poursuites judiciaires recommandées contre l’ancien Gouverneur John Kabeya après une mission d’enquête à la DGRKAC

Kananga, 17 juin 2024- L'Assemblée provinciale du Kasaï Central a résolu de mettre en accusation l'ancien Gouverneur John Kabeya...