Lac Kivu: 2 canots rapides militairement équipés remis à la force navale des FARDC

Goma, 19 janvier 2024- Depuis l’arrivée de la force régionale de la Communauté Économique de l’Afrique Australe (SADC) dans la partie Est de la RDC, l’armée congolaise se montre plus déterminée à émietter les rebelles du M23, actifs dans la province du Nord-Kivu depuis presque deux ans. En début de l’année 2024, le commandement de l’armée congolaise s’active pour mettre hors d’état de nuire l’ennemi sur toutes les lignes.

Au-delà des avions de chasse déjà en actions dans le territoire de Masisi, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) continuent de renforcer ses équipements militaires même au niveau de sa force navale. Sur le lac Kivu, partageant des limites lacustres avec le Rwanda, jugé par Kinshasa, agresseur, la force navale a été dotée de deux (2) bateaux hors-bord bien équipés militairement.

Ces deux canots rapides ont été présentés, jeudi 18 janvier 2024, au Gouverneur militaire du Nord-Kivu par le commandant de la force navale des FARDC. Ces embarcations flottantes équipées des engins de guerre de haut niveau ont, d’ailleurs montré leur capacité de faire échec à l’ennemi après un exercice sur les eaux du lac Kivu.

Au même niveau que la force terrestre et aérienne des FARDC, la force navale oeuvrant sur le lac Kivu sera en mesure de défendre l’espace lacustre de la République Démocratique du Congo. L’idée selon le Gouverneur militaire du Nord-Kivu est d’augmenter la capacité opérationnelle de l’armée congolaise à tous les niveaux.

“Nous sommes en train d’augmenter notre capacité opérationnelle en essayant de voir aussi du côté de la force navale qu’est-ce qui est faisable. Localement, nous sommes en train de réhabiliter les canots qui avaient des problèmes en attendant que le niveau stratégique puisse donner un renfort par ce qu’il y a des matériels qui sont entrain d’être achetés et qui vont venir bientôt ici”, a-t-il précisé.

L’occasion faisant les larron, l’autorité provinciale a invité ses administrés à faire confiance non seulement à l’armée congolaise mais aussi au Président nouvellement réélu, Félix Tshisekedi Tshilombo. A l’en croire, un signal fort est déjà lancé pour émietter les rebelles du M23.

“La population doit continuer à avoir confiance au commandant suprême et chef de l’État qui a décidé de mettre fin à cette guerre permanente que nous vivons. Le signal fort a été lancé par le commandant suprême et chef de l’État et nous, nous ne faisons qu’accompagner sa vision”, a-t-il rassuré.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Religion : Dodo Kamba démissionne de la Présidence de la plateforme Eglises de réveil du Congo à deux jours de l’Assemblée générale élective qu’il...

Kinshasa, 27 février 2024- Le président national de l'Église de réveil du Congo (ERC), Dodo Kamba a démissionné de...

Guerre du M23 : A Luanda, Tshisekedi fixe des préalables avant de rencontrer Kagame 

Goma, 27 février 2024- Le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi Tshilombo a eu un...

Nord-Kivu : L’armée prévoit des tirs d’exercice d’armes lourdes et légères mercredi 28 février à Nyaleke

Goma, 27 février 2024- Le porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, le capitaine Antony Mualushayi annonce, dans un...

Nord-Kivu : la grève des pétroliers impacte déjà plusieurs secteurs de la vie à Beni

Beni, 27 Février 2024- Deuxième jour de grève ce mardi 27 février 2024, des importateurs des produits pétroliers dans...

DGCDI: Les agents réclament plus de 10 mois d’arriérés de salaire et avantages légaux

Goma, 27 février 2024- L'intersyndicale de la Direction générale des corridors de développement Industriel (DGCDI), un service technique du...