Guerre à l’Est de la RDC : “Nous sommes engagés sur plusieurs processus notamment diplomatiques” (Patrick Muyaya)

Kinshasa, 23 janvier 2024 : La question sécuritaire avec l’occupation de certaines entités dans le territoire de Rutshuru et Masisi, en province du Nord-Kivu, par des combattants M23 soutenus par le Rwanda, a été abordée par le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, dans l’émission “appel sur l’actualité” de la radio France Internationale (RFI), ce mardi 23 janvier 2024.

L’occasion faisant le larron, le ministre Patrick Muyaya, a révélé que le gouvernement congolais est engagé sur plusieurs processus notamment diplomatiques.

“… Sur la question de l’Est, il faut savoir que nous sommes engagés sur plusieurs processus notamment diplomatiques. Aujourd’hui pour la plus part, nous observons le cessez-le-feu et surveillons que l’ennemi ne progresse pas d’avantage. Donc au-delà de la stratégie militaire, il y a une stratégie diplomatique avec des efforts qui sont en cours notamment avec le gouvernement américain. Il y a eu un premier déploiement de force de la SADC, qui viennent en appui en nos force. Et que nous nous savons que les mutilation de la guerre sont économiques, les mesures sont prises, il faut de la justice si on veut avoir une garantie de non répétition, il faut sanctionner tous ces terroristes qui couverts et protéger par le Rwanda. Mais aussi il y a un front au niveau des médias, il faut une sensibilisation accrue pour la préservation a tout prix de nos territoires nationales. Nous pensons que dans les cinq ans, la question sera résolue d’une manière définitive”, a déclaré le ministre

Répondant à un auditeur qui voulait savoir si le président congolais, avec le gouvernement, vont déclarer la guerre contre le Rwanda, comme promis par le Chef de l’État lors de sa campagne, si le Rwanda continuait avec ses velléités.

“Le president de la République l’a dit dans un contexte précis, c’était le dernier jour de la campagne dans une émission sur Top Congo, où il réagissait sur les agissements de ceux qui ont pensé qu’il allait rejoindre des mouvements militaires pour endeuillé et tuer les congolais dans l’espoir qu’ils arriveront au pouvoir. Je pense que cette mise en garde a été faite par le président et je ne suis pas sûr d’avoir vu des mouvements particuliers. Quoi qu’il en soit, l’option militaire est une option que nous avons déjà éteint parce qu’il est hors de question que cette situation puisse continuer à perdurer. (…) La plus grande leçon que nous avons appris dans tout ce qui se passe à l’Est, c’est que nous devons compter que sur nous même. La première stratégique pour nous c’est la montée en puissance de notre armée (FARDC) Et nous y travaillons”, a-t-il répondu.

Le ministre Patrick Muyaya a aussi saisi cette occasion pour déplorer une forme de grosse hypocrisie de la communauté internationale face à la question sécuritaire à l’est de la RDC.

“C’est aussi cette force de grosse hypocrisie internationale. Je veux bien qu’aujourd’hui des gens se meuvent qu’ils veulent donner de l’appuie humanitaire à nos populations qui sont déplacés alors que ces personnes savent que la meilleure option et réponse c’est de voir ces congolais rentrer chez eux. Tous ces pays donateurs, les Etats Unis, la France, la grande Bretagne, ont des moyens diplomatiques qu’ils peuvent utiliser puissamment contre le Rwanda, pour qu’il cesse cette aventure à l’est de la RDC et on espère qu’ils pourront finalement y arriver, auquel cas nous nous prendrons en charge et trouver une solution”, ajoute Patrick Muyaya.

Pour chuter, le ministre de la communication, indique que le président Félix Tshisekedi mettra au cours de son deuxième mandat un accent sur la réforme des services de sécurité et de l’armée. Il motive par les interventions des forces étrangères en RDC, par le fait que le développement et la stabilité de l’Afrique et de la région des grands-Lac dépend de la RDC.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Linafoot – Play-offs: Maniema Union démarre par une victoire

Kinshasa, 1 Mars 2024 - L'As Maniema Union de Kindu s'est imposé, vendredi 1 mars, par 2-0 face à...

RDC : Début effectif de l’opération d’achat des plaques d’immatriculation des véhicules en ligne

Kinshasa, 1er mars 2024- Les opérations relatives à l'achat des plaques d'immatriculation de véhicules en ligne a effectivement débuté...

RDC – Élections des Gouverneurs et sénateurs : La Ceni renvoie au 08 mars la clôture du dépôt des candidatures

Kananga, 1er février 2024- La Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de reporter à nouveau la date de clôture...

Nord-Kivu : Des morts et des blessés dans un nouveau bombardement du M23 près de Sake

Goma, 1er mars 2024- Les positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), situées à Mubambiro,...

Beni : Des rescapés de la récente attaque des combattants ADF secourus par la MONUSCO

Kinshasa, 01 mars 2024 : Les combattants d'Allied Democratic Forces (ADF), sont accusés d'avoir mené une nouvelle attaque dans...