Nord-Kivu : Une bombe lancée par le M23 cause des morts et blessés à Mweso

Goma: 25 janvier 2024- Au moins dix (10) personnes ont trouvé la mort et 18 autres blessées l’après-midi de ce jeudi 25 janvier à la suite d’une bombe lancée par les terroristes du M23 dans la cité de Mweso, située à une dizaine de kilomètres au nord de Kitshanga, territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Selon plusieurs sources, le M23 et l’armée rwandaise ont largué cette bombe sur des civils pour se venger après des pertes en vies humaines et matériels enregistrés lors des affrontements.

“Le M23 cherche à nous déloger depuis hier mais sans succès. C’est ainsi qu’ils utilisent des mortiers en ciblant des maisons des civils pour nous obliger à quitter la partie que nous occupons”, indique un porte-parole des Wazalendo.

D’autres sources indiquent que, des drones des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) n’ont pas survolé dans la cité de Mweso, ce qui explique la responsabilité des terroristes du M23 sur ces bombardements.

La veille, la société civile a alerté sur le renforcement des rebelles du M23 en hommes et munitions, après avoir été délogés par la coalition des Wazalendo de plusieurs collines surplombant la cité de Mweso, dans la chefferie des Bashali. A 10 heures de ce jeudi, des affrontements ont repris dans la cité cédant ainsi la place à une pyschose au sein de la population.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC: Kinshasa abrite le quatrième atelier sur l’étude du potentiel agricole de la RDC

Kinshasa, 18 juin 2024- Le Ministre d'État, Ministre de l'Aménagement du Territoire, Maître Guy Loando a officiellement ouvert le...

RDC : Jacquemain Shabani échange avec les responsables de différents services de sécurité nationale

Kinshasa, 18 juin 2024 : Le Vice-Premier Ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des...

RDC – Dossier émoluments des députés : Martin Fayulu exige la suppression des deux rubriques cachées sous le poste “Fonds spécial d’intervention”

Kinshasa, 18 juin 2024 : Après la mise au point de Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale, sur les...

RDC : La MOE CENCO-ECC appelle à l’organisation des états généraux des élections

Kinshasa, 18 juin 2024- Dans son rapport sur le cycle électoral 2019-2023 publié lundi 18 juin, la mission d'observation...

RDC : “Le cumul des candidatures a instauré des oligarchies familiales dans la gestion des affaires publiques” (CENCO-ECC)

Kinshasa, 18 juin 2024- Toujours dans son rapport sur le processus électoral 2018-2023, la Mission d'observation électorale CENCO-ECC a...