Bombardements à Mweso: “La communauté humanitaire est profondément troublée” (Bruno Lemarquis)

Goma, 30 janvier 2024- Quatre jours après le bombardement des habitations des civils dans la cité de Mweso, au Nord du territoire de Masisi, au Nord-Kivu, la coordination humanitaire en RDC s’inquiète de la nouvelle escalade des violences.

Dans un communiqué paru, lundi 29 janvier 2024, le coordonnateur humanitaire, Bruno Lemarquis a regretté le bombardement d’un quartier situé en plein coeur de la cité de Mweso où 19 personnes ont perdu la vie. Très hostile à la violence, M. Bruno Lemarquis appelle les parties au conflit à la protection des populations civiles.

“La communauté humanitaire est profondément troublée par les graves atteintes au droits international humanitaire commises ces derniers temps, avec des combats ayant coûté la vie à de nombreux civils dont des femmes et des enfants , notamment dans un quartier résidentiel le 225 janvier a causé la mort de 19 personnes et blessé plus de 20 personnes”, a déclaré Bruno Lemarquis.

En outre, cet acteur humanitaire a indiqué que les conséquences humanitaires de l’intensification récente des violences sont alarmantes. A l’en croire, environ 8.000 personnes déplacées internes ont cherché refuge près de l’hôpital de Mweso.

Pour l’instant, le coordinateur humanitaire en RDC estime que si les combats s’intensifient à proximité de l’hôpital de Mweso, un nouveau drame pourrait se produire, en violence, malheureusement du droit humanitaire international.

“Il est crucial de garantir la sécurité des travailleurs humanitaires et des civils afin de permettre que l’assistance leur parvienne et empêcher une aggravation de la situation humanitaire”, poursuit Bruno Lemarquis.

Au même moment, il précise que les partenaires humanitaires restent déterminés à apporter l’assistance et le soutien aux personnes affectées par la situation.

Pour rappel, les rebelles du M23 ont largué des bombes dans la cité de Mweso et Saké, causant plusieurs morts et des blessés dans le territoire de Masisi.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Nord-Kivu : L’armée prévoit des tirs d’exercice d’armes lourdes et légères mercredi 28 février à Nyaleke

Goma, 27 février 2024- Le porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, le capitaine Antony Mualushayi annonce, dans un...

Nord-Kivu : la grève des pétroliers impacte déjà plusieurs secteurs de la vie à Beni

Beni, 27 Février 2024- Deuxième jour de grève ce mardi 27 février 2024, des importateurs des produits pétroliers dans...

DGCDI: Les agents réclament plus de 10 mois d’arriérés de salaire et avantages légaux

Goma, 27 février 2024- L'intersyndicale de la Direction générale des corridors de développement Industriel (DGCDI), un service technique du...

Ituri : Les enfants des femmes détenues à la prison Centrale de Bunia en difficulté alimentaire

Bunia, 27 février 2024 - Ils sont au total quinze (15) enfants dépendants de leurs mères toutes détenues à...

Sud-Kivu – Retrait de la Monusco : “La base de Kamanyola sera fermée le 28 février” (Bintou Keita)

Kinshasa, 27 février 2024 : La cheffe de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO),...