RDC – Nouvelle législature : La population de Beni attend beaucoup de ses députés nationaux élus

Beni, 30 janvier 2024 : Il s’est ouvert lundi 29 janvier 2024, la session parlementaire pour la quatrième législature en RDC. Cette date marque ainsi l’entrée en fonction des députés nationaux provisoirement proclamés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour ce même lundi, le bureau d’âge a été installé avec comme président Christophe Mboso et les deux benjamins.

Avec deux députés nationaux pour la ville et huit en territoire, les habitants de Beni, disent beaucoup attendre de leurs élus qui doivent se battre très fort et user de toutes leurs influences pour la cause de Beni.

Au cours d’un micro baladeur, ces habitants expliquent à dépêche.cd, que ces nouveaux représentants de la région de Beni, doivent se leaguer en un seul homme pour pousser les autorités à imposer la paix dans la région.

“Ce que je demanderai à nos élus est de légiférer des lois en faveur de la région de Beni. Les élus de la législature passée ont travaillé mais n’ont pas répondu à l’entente de la population.Voilà pourquoi ceux qui sont là doivent travailler au compte de la population”, a déclaré un jeune homme rencontré dans la rue à Matonge.

Ce, avant qu’un autre ajoute : “Les cinq années passées n’ont pas été bénéfiques pour nous population de Beni. Nous pensons que la sécurité est la chose la plus importante pour laquelle nos députés doivent prioriser pour la région de Beni. Les années passées chaque député promettait se battre pour cette question, mais les cinq années sont passées sans solution. Alors pour ces nouvelles 5 années, que chaque député se batte selon sa force, son influence pour que la région de Beni retrouve la paix”.

Le social de la population, une autre priorité pour les Beniciens.

En ville de Beni, les habitants vivent depuis des années sous une insécurité grandissante. Les agriculteurs ne savent plus accéder à leurs champs, avec l’avènement des massacres odieux dont sont auteurs des ADF. Cette situation appauvrit du jour au lendemain des habitants qui ne savent plus subvenir aux besoins de leur famille.

Les Beniciens demandent au gouvernement via ses députés, d’oeuvrer aussi pour la création des entreprises et favoriser l’entrepreneuriat pour lutter tant soit peu contre le chômage.

“La plupart des beniciens, surtout des nouveaux étudiants, n’ont pas de boulot. Je veux que le gouvernement via nos députés, encourage les jeunes dans l’entrepreneuriat, notamment par l’exonération mais aussi la création des entreprises qui vont les aider à s’intégrer dans la population. Cela va lutter efficacement contre la délinquance juvénile”, a déclaré une fille étudiante de l’Université officielle de Semuliki (Uos/Beni).

Notons que la région de Beni vit une petite accalmie en dépit de quelques cas des tueries qui s’enregistrent dans certaines agglomérations. La dernière tuerie en masse a été enregistrée à Mavivi-Ngite dans le territoire de Beni. Au moins cinq civils ont péri dans cette attaque.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...

Kinshasa: Ultimatum de la police aux propriétaires des véhicules abandonnés sur différentes artères de la ville 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Sept jours ont été accordé aux proprietaires des voitures, en panne ou épave, abandonnés et...