RDC : Jean-Pierre Lacroix clôture sa visite à Beni

Beni, 4 février 2024- Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations-Unies, Jean-Pierre Lacroix, vient de boucler sa visite de 24 heures à Beni dans la province du Nord-Kivu. A Beni, J-P Lacroix avec sa délégation ont évalué l’effectivité et les résultats des mesures mises en place par la MONUSCO pour faire face au phénomène d’abus et exploitations sexuels (EAS) commis par les agents des Nations Unies, locaux ou expatriés.

L’exploitation et les abus sexuels commis par certains agents des Nations Unies non seulement, ternissent l’image de l’Organisation, mais ont parfois mis en mal les relations entre communautés et Nations Unies.

“C’est une problématique qui nous préoccupe au plus haut point, parce que les abus sexuels, c’est le fait d’une toute petite minorité d’éléments, qui en agissant de cette manière, porte un coup très grave à tout le travail, le bon travail qui est fait par nos collègues. Que ce soient les collègues de la MONUSCO ou des Agences des Nations Unies. Nous ne pouvons pas le tolérer”, a déclaré Jean-Pierre Lacroix ce samedi matin, peu avant de s’envoler pour Bukavu au Sud-Kivu.

L’EAS peut causer des “dégâts réputationnels” aussi bien pour les auteurs que pour les Nations Unies, a expliqué Christian Saunders, coordinateur spécial pour l’amélioration de la réponse des Nations-Unies à l’exploitation et aux abus sexuels.

Vous devez savoir qu’un seul cas avéré d’exploitation et d’abus sexuels est une honte pour vous-même, pour votre famille, pour votre unité, votre contingent, votre pays, et pour la Mission”, a-t-il déclaré à la cellule de communication de la MONUSCO.

Pour lutter contre cette mauvaise pratique, le Secrétaire général de l’ONU a mis en place une politique dite de “tolérance zéro”. Au niveau de la MONUSCO, Bintou Keita en a fait son cheval de bataille. Ainsi, la Mission a développé une batterie de mesures préventives qui ont permis sinon de mettre fin, du moins limiter drastiquement les cas d’EAS.

Zéro cas d’abus sexuels rapporté depuis 6 mois

Selon le rapport depuis septembre 2023, aucun nouveau cas d’EAS n’a été rapporté à la MONUSCO, dans la région de Beni, sous la satisfaction de Jean-Pierre Lacroix, qui a toutefois encouragé la Mission à ne pas dormir sur ses lauriers et à maintenir la cap, avec “zéro allégation”.

“Je pense que nous sommes mieux équipés aujourd’hui que par le passé. Il y a beaucoup de mesures qui ont été prises, mais nous avons renforcé la vigilance, nous avons demandé à toutes les composantes [civile, militaire et policière] non seulement de prendre des mesures additionnelles, mais aussi de veiller à ce qu’elles soient mises en œuvre de manière extrêmement stricte”, a-t-il déclaré avant de féliciter les membres des différents réseaux communautaires de rapportage de plaintes pour le sacrifice dans la lutte.

“Vous êtes les yeux et les oreilles des Nations Unies dans vos communautés, pour nous aider à comprendre ce qui s’y passe, et comment unir nos efforts pour mettre fin au phénomène d’abus et d’exploitation sexuels”.

Assistance aux « victimes » des abus sexuels.

Dans la région de Beni, un procès a eu lieu (cour martiale) pour investiguer sur des allégations d’abus sexuels commis par un contingent de la Brigade d’intervention de la MONUSCO. Les casques bleus impliqués ont été rapatriés chez eux. Mais les victimes ne sont pas abandonnées à leur sort.

La MONUSCO a ainsi établi des structures d’assistance dans divers domaines tels que l’assistance médicale aux victimes, le soutien psycho-social, l’appui juridico-légal ainsi que l’exécution des projets de réinsertion socio-économique, à travers le Trust Fund (ou Fonds des Nations Unies aux victimes de l’EAS).

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

RDC: Judith Suminwa hausse le ton contre la vie ostentatoire et du luxe insolent des membres du gouvernement  

Kinshasa, 23 juillet 2024- La Première Ministre a exposé, ce lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions...

Kinshasa : Le gouverneur Bumba va-t-en guerre contre le phénomène Kuluna, la criminalité et les embouteillages

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a présidé, lundi 24 juillet, le tout premier Conseil de...

Kinshasa : Daniel Bumba évalue en profondeur la coopération avec la Turquie sur le projet d’assainissement de la ville

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a reçu, lundi 22 juillet dans son cabinet de travail...

RDC: Corneille Nangaa sera jugé ce mercredi 24 juillet (Constant Mutamba)

Kinshasa, 22 juillet 2024- Le ministre d'Etat de la justice annonce à travers un communiqué signé ce lundi 22...

Procès Bukanga Lonzo : la Cour constitutionnelle renvoie l’audience au 11 novembre

Kalemie, 22 juillet 2024- Initialement prévue ce 22 juillet, l'audience du procès Bukanga Lonzo a été renvoyée par la...