Guerre du M23 : Le député national Constant Mutamba dépose une 2è plainte contre Kagame et Nangaa à la CPI

Goma, 07 février 2024- Le député national et Président national du regroupement politique “Dynamique Progressiste Révolutionnaire”(DYPRO), Constant Mutamba vient de saisir pour la deuxième fois la Cour Pénale internationale (CPI) contre le chef de l’Etat Rwandais Paul Kagame et Corneille Nangaa, ancien Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et responsable du mouvement terroriste “Alliance du Fleuve Congo”(AFC), allié direct au M23.

L’opposant congolais et candidat malheureux à la dernière présidentielle s’appuie sur base des rapports “crédibles” des experts des Nations-Unies sur la traversée des militaires de la force de défense du Rwanda (RDF) pour appuyer les rebelles du M23.

Pour Paul Kagame, il s’agit d’une deuxième plainte à sa charge déposée à la CPI alors que pour Corneille Nangaa, nouveau rebelle de circonstance, il s’agit d’une plainte d’exemplarité. Selon Constant Mutamba, c’est une façon de décourager d’autres congolais qui tenteraient de suivre le chemin de la rébellion pour déstabiliser la RDC et ses institutions.

Kagame et Nangaa devraient être poursuivis, selon Mutamba, pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes d’agression.

En vertu de l’article 15 point 4 du statut de Rome, le leader du parti politique “DYPRO” attend de Karim Asad Ahmed Khan, Procureur de la CPI la réception de la plainte, son examen efficient et rapide et la saisine de la chambre préliminaire pour des enquêtes approfondies devant déboucher sur un procès contre Paul Kagame et Corneille Nangaa.

En outre, Mutamba insiste sur la jurisprudence internationale en matière de poursuite des personnalités sur qui, penseraient des fortes présomptions de culpabilité pour des crimes commis en RDC.

Enfin, Constant Mutamba veut l’interpellation et la comparution du Président rwandais et de Nangaa pour des crimes dans la province du Nord-Kivu.

Signalons que malgré les rapports des experts des Nations-Unies sur la présence des militaires rwandais aux côtés des rebelles du M23, aucune sanction n’est jamais tombée contre le Rwanda et les rebelles du M23.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC: Kinshasa abrite le quatrième atelier sur l’étude du potentiel agricole de la RDC

Kinshasa, 18 juin 2024- Le Ministre d'État, Ministre de l'Aménagement du Territoire, Maître Guy Loando a officiellement ouvert le...

RDC : Jacquemain Shabani échange avec les responsables de différents services de sécurité nationale

Kinshasa, 18 juin 2024 : Le Vice-Premier Ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des...

RDC – Dossier émoluments des députés : Martin Fayulu exige la suppression des deux rubriques cachées sous le poste “Fonds spécial d’intervention”

Kinshasa, 18 juin 2024 : Après la mise au point de Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale, sur les...

RDC : La MOE CENCO-ECC appelle à l’organisation des états généraux des élections

Kinshasa, 18 juin 2024- Dans son rapport sur le cycle électoral 2019-2023 publié lundi 18 juin, la mission d'observation...

RDC : “Le cumul des candidatures a instauré des oligarchies familiales dans la gestion des affaires publiques” (CENCO-ECC)

Kinshasa, 18 juin 2024- Toujours dans son rapport sur le processus électoral 2018-2023, la Mission d'observation électorale CENCO-ECC a...