Liberté de la presse : UNPC/Grand Bandundu indignée par la procédure du transfèrement du journaliste Blaise Mabala Mufu à la prison de Makala 

Kinshasa, 9 février 2024- L’Union des journalistes unis au sein de l’Union Nationale de la presse du Congo dans l’espace grand Bandundu s’insurge contre la détention prolongée du journaliste Blaise Mabala Mufu dans la prison centrale de Makala à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Dans une déclaration rendue publique vendredi, 09 Février 2024 à Bandundu ville chef-lieu des institutions provinciales du Kwilu, ces professionnels des médias œuvrant dans le grand Bandundu disent avoir appris avec indignation l’arrestation et transfèrement à Kinshasa de leur confrère Blaise Mabala Mufu de la radio  » Même Morale FM  » à partir de la ville d’Inongo, chef-lieu de la province de Maï ndombe.

Selon eux, des images devenues virales sur les réseaux sociaux illustrent son transfèrement dans des conditions inhumaines dans un canon rapide convergeant vers Kinshasa sous menottes d’Inongo à la capitale avec tous les risques possibles en cas de naufrage, mettant en péril sa vie. Ces actes pirs que le traitement inhumain et dégradant révèlent combien la presse continue à être muselée en plein état de droit alors que le Journaliste était fortement surveillé.

“Les photos capturées par des inconnus et répandues sur les réseaux sociaux lors de ce transfèrement présagent un triomphalisme de la part de ceux qui ont concocté contre le Journaliste afin de sapper sa personnalité. Selon les informations recueillies, le Journaliste Blaise Mabala est en détention à la prison centrale de Makala depuis le 27 Janvier dernier sans être déféré devant une juridiction, alors que son juge naturel est resté à Inongo”, ont-ils indiqué.

Et de poursuivre “Certaines sources concordantes nous renseignent que le dossier de Blaise Mabala était pendant devant le tribunal de grande instance d’inongo. Il a été envoyé en communication au parquet général pré la cour de cassation afin de permettre au juge de les entendre avec un des accusés qui est le Vice-gouverneur du Maï-Ndombe pour des allégations tenues contre son titulaire sur les antennes de la radio précitée lors d’une émission à téléphone ouvert Loba Toyoka ( parle nous écoutons ) pendant la campagne électorale où le vice gouverneur Me Jack’s Mbombaka Bokoso alors promoteur de ce média privé répondait aux différentes questions posées par les auditeurs qui ont participé à cette émission du 04 décembre dernier”.

( … A ce jour, tel est notre regret de constater que le Vice-gouverneur serait accusé par son titulaire devant la cour de cassation, circule en homme libre sur les rues de Kinshasa. Ces actes présagent un plan machiavélique et un coup montés tendant à nuire à la vie du Journaliste par madame Rita Bola Dula gouverneure de la province du Maï-Ndombe alors que la personne recherchée est en liberté …) renchérit le document de ces chevaliers de la plume.

Les Journalistes œuvrant dans l’espace grand Bandundu exigent la libération sans condition du Journaliste Blaise Mabala Mufu et son retour à Inongo afin de retrouver sa famille et poursuivre son travail et ils restent en alerte pour prendre les dispositions utiles contre toutes les autorités politiques qui allument le feu derrière ce dossier.

Il sied de préciser que depuis son transfèrement à Kinshasa depuis le 24 Janvier dernier à Kinshasa et jeté le 27 Janvier de la même année dans la prison centrale de Makala, le professionnel de média Blaise Mabala Mufu qui totalise plus de 16 jours en détention n’a jamais été auditionné par un magistrat moins encore a été confronté avec sa plaignante madame la gouverneure qui était à Kinshasa la capitale et veut regagner Inongo, chef lieu des institutions provinciales du Maï-Ndombe, une position qui prouve que le chevalier de la plume Blaise Mabala Mufu doit croupire dans la prison centrale de Makala de manière injuste.

Les plus vus

Ituri : Les enfants des femmes détenues à la prison Centrale de Bunia en difficulté alimentaire

Bunia, 27 février 2024 - Ils sont au total quinze (15) enfants dépendants de leurs mères toutes détenues à...

Sud-Kivu – Retrait de la Monusco : “La base de Kamanyola sera fermée le 28 février” (Bintou Keita)

Kinshasa, 27 février 2024 : La cheffe de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO),...

Kasaï central : Vol des dossiers de contentieux des législatives provinciales à la Cour d’Appel de Kananga

Kinshasa, 27 février 2024 - Les dossiers relatifs aux contentieux électoraux des législatives provinciales sont portés disparus au bureau...

Assemblée provinciale de Kinshasa : Le personnel administratif réclame 16 mois d’arriérés de salaire

Kinshasa, 27 février 2024 : Les administratifs de l'Assemblée provinciale de Kinshasa réclament 16 mois de salaires. “16 mois au...

Guerre du M23 : Félix Tshisekedi attendu chez Joao Lourenço ce mardi

Goma, 27 février 2024 : Le Chef de l'État congolais, Félix Tshisekedi Tshilombo est attendu ce mardi 27 février...