RDC-Élections des sénateurs et gouverneurs: L’ALPC active des mesures barrières pour contrer “des occasions de corruption à grande échelle”

Kinshasa, 15 février 2024- “Il n’est jamais tard pour mieux faire”, reconnaît Michel-Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), mercredi 14 février, à l’issue d’un entrevue avec le président de la CENI Denis Kadima.

Situant le contexte de l’opportunité de ces échanges intervenant à la veille des échéances futures notamment les élections imminentes des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de province, l’hôte du numéro un de la CENI a annoncé la mise à disposition d’un numéro vert en vue de décourager toute tentative de corruption. Cette pratique a été déplorée par la CENI qui a même pris la décision d’invalider 81 candidats députés reconnus coupables de ce fait puni par la loi.

“Je pourrais dire qu’il n’est jamais trop tard pour mieux faire. L’essentiel, c’est de commencer. Nous avons échangé avec le Président Denis Kadima en ce qui concerne les échéances à venir. Nous avons des élections des sénateurs ainsi que celles des gouverneurs et des vice-gouverneurs de province qui pointent à l’horizon. Et généralement les expériences du passé nous enseignent que ce sont des occasions de corruptions à grande échelle. C’est pourquoi, nous avons, dans le cadre de notre mission de prévention, essayé d’aborder cette question. C’est l’occasion pour nous de lancer un appel à tous ceux qui voudront s’adonner à cette pratique décriée : c’est-à-dire monnayer les voix, essayer de corrompre par-ci par-là pour être élu. L’APLC sera vigilante et va veiller au déroulement de ces élections. Et d’ailleurs, nous mettrons à la disposition de la population un numéro vert pour recevoir des dénonciations éventuelles de la part en vue de dénoncer toute velléité de corruption de la part d’un ou des acteurs politiques auteurs de ces pratiques”, a-t-il affirmé.

Enfin, le Coordonnateur de l’APLC s’est réjoui de la qualité des échanges jugés instructifs et fructueux qu’il a eus avec le Président Denis Kadima tournant autour d’un certain nombre de sujets de l’heure.

L’APLC est un service spécialisé au sein du cabinet du Président de la République, et placé sous son autorité. Elle est l’autorité nationale de référence en matière de lutte contre la corruption en RDC. Elle a été créée le 13 mars 2020 en conformité avec la Constitution et dans l’option levée par les Nations-Unies, l’Union africaine et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, l’Agence coordonne également tous les services et organismes publics en charge de la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux, la criminalité organisée et les infractions y assimilées.

Cédric BEYA

Les plus vus

Formation du gouvernement : “Cette première ministre va nous surprendre agréablement” (Christophe Mboso sur J. Suminwa)

Kinshasa, 12 avril 2024- Reçu jeudi par la première Ministre Judith Suminwa, le président du bureau d'âge de l'Assemblée...

Formation du gouvernement : Vital Kamerhe souhaite que la Première ministre gouverne “sans beaucoup d’interférences”

Kinshasa, 12 avril 2024- En perspectives de la formation prochaine du gouvernement de la République, la première Ministre Judith...

Kinshasa : Un tronçon de la route Mbenseke fermé à la circulation pour 6 jours

Kinshasa, 11 avril 2024- Une partie de la route Mbenseke compris dans son tronçon entre Haut tension et Sakombi,...

Goma: Les présumés assassins et braqueurs d’un véhicule à “l’entrée président” aux arrêts (Maire)  

Goma, 11 Avril 2024: Vingt-quatre heures après le braquage d'un véhicule à l'endroit communément “entrée Président”, le Maire de...

APK – Élections des membres du bureau définitif : 3 candidats pour chaque poste et un seul candidat rapporteur adjoint

Kinshasa, 11 avril 2024- l'Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) s'apprête à élire les membres de son bureau définitif, le...