Clôture des contentieux des législatives nationales: Me Willy Wenga salue la méthodologie de la Cour constitutionnelle contre toutes tentatives de corruption

Kinshasa, 26 février 2024- Alors que la Cour constitutionnelle s’apprête à clôturer ce lundi lundi 26 février, l’instruction des dossiers relatifs aux contentieux des résultats provisoires de l’élection législatives nationales, Maître Willy Wenga, avocat au barreau de Kinshasa/Gombe appelle les requérants à la vigilance face aux charlatans et escrocs.

D’emblée, il a fait savoir que contrairement aux années antérieures, le président de la Cour constitutionnelle s’est organisé de telle sorte que les audiences s’organisent en termes de chambre unique.

Donc, tous les dossiers qui se sont passés devant la Cour Constitutionnelle ont été instruits par une chambre unique. C’est-à-dire la Chambre réunie, c’est qui fait avec le nombre de tous les juges de la Cour Constitutionnelle, les tentatives de corruption sont réduites. Comment allez-vous corrompre 9 juges au même moment pour espérer avoir gain de cause”, a-t-il expliqué.

Et de poursuivre “En matière de corruption dans les milieux judiciaires, ce ne sont pas seulement les juges qui sont corrompus ou qui sont acteurs, mais c’est beaucoup plus les justiciables qui, à tout prix, veulent gagner leur procès et surtout être confirmés alors qu’ils n’ont pas, peut-être gagné leur élection. Nombreux sont ceux qui vont se faire escroquer par des personnes qui se diront proches du Président de la Cour Constitutionnelle ou ils viennent au nom de tel juge ou tel autre. À ce jour il est impossible de corrompre les Juges dès lors que la machine est tellement compliquée, à tel point que les corruptions ordinaires qu’on a toujours décriées semblent être difficiles au stade où nous sommes”.

Ce faisant, ce chevronné de la toge noire avec une expérience solide en matière de contentieux électoraux invite les différents justiciables à prendre toutes les précautions pour éviter par exemple les cas de corruption et autres formes de fraudes qui entacheraient l’ultime arbitrage de la Haut Cour.

Éviter les accusations gratuites

Conscient des enjeux et par expérience d’avoir défendu les requérants aux contentieux électoraux de toutes les législatives nationales, Me Willy Wenga Ilombe a mis garde les requérants qui se livreraient à des accusations gratuites après leurs échecs en essayant de ternir l’image de la Haute Cour car c’est le moment d’éviter de se faire escroquer.

“Est-il vrai que les gens peuvent demain ou après-demain, après avoir échoué, dirent qu’ils ont échoué parce que la Cour a été corrompue, il faut retenir qu’on ne gagne pas tous les temps et on échoue pas tous les jours. Mais il faut éviter de se faire escroquer en voulant chercher à tout prix à gagner le procès”.

Et de continuer :“Le Président de la Cour Constitutionnelle n’a envoyé personne et n’a rien demandé à qui que ce soit. Ce sont peut-être les justiciables eux-mêmes qui vont à tout prix, avec des va et viens au niveau de la Cour constitutionnelle solliciter à atteindre ou à voir telle ou telle autre autorité. Mais je pense que les précautions à prendre c’est faire confiance en la Cour et d’attendre les résultats définitifs”.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC: Judith Suminwa hausse le ton contre la vie ostentatoire et du luxe insolent des membres du gouvernement  

Kinshasa, 23 juillet 2024- La Première Ministre a exposé, ce lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions...

Kinshasa : Le gouverneur Bumba va-t-en guerre contre le phénomène Kuluna, la criminalité et les embouteillages

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a présidé, lundi 24 juillet, le tout premier Conseil de...

Kinshasa : Daniel Bumba évalue en profondeur la coopération avec la Turquie sur le projet d’assainissement de la ville

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a reçu, lundi 22 juillet dans son cabinet de travail...

RDC: Corneille Nangaa sera jugé ce mercredi 24 juillet (Constant Mutamba)

Kinshasa, 22 juillet 2024- Le ministre d'Etat de la justice annonce à travers un communiqué signé ce lundi 22...

Procès Bukanga Lonzo : la Cour constitutionnelle renvoie l’audience au 11 novembre

Kalemie, 22 juillet 2024- Initialement prévue ce 22 juillet, l'audience du procès Bukanga Lonzo a été renvoyée par la...