Santé : Tout savoir sur l’épidémie de Monkeypox en RDC

Kinshasa, 28 février 2024 : Le Directeur du Programme national de lutte contre le Monkeypox et les fièvres hémorragiques virales (PNLMPOX-FHV) a énuméré lundi 26 février, les causes de l’exponanciation des cas de Variole de singe (Monkeypox) en République Démocratique du Congo.

Cette épidémie qui touche 23 de 26 provinces du pays, connait une recrudescence en début de l’année 2024.

Rappelons avant tout que la variole de singe est une maladie infectieuse provoquée par l’orthopoxvirus simien. Elle peut déclencher une éruption cutanée douloureuse, un gonflement des ganglions lymphatiques et de la fièvre.
Des spécialistes renseignent que la plupart des personnes atteintes se rétablissent complètement, mais certaines peuvent contracter des formes graves de la maladie. Le premier cas humain de cette maladie avait été découvert en 1970 à Bansakusu, dans la province de l’Equateur, au Nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC).

Contacté par l’Agence France Presse, le Dr Robert Shongo, Directeur du Programme national de lutte contre le Monkeypox et les fièvres hémorragiques virales (PNLMPOX-FHV) a affirmé que la RDC est actuellement le principal foyer de l’épidémie de Monkeypox dans le monde et que le manque de vaccin en est la principale cause.

“La principale cause de la résurgence de l’épidémie de Monkeypox et de sa persistance en RDC, c’est le manque de vaccination. Cette absence de vaccin fait que le virus de Monkeypox circule à tel point qu’il y a de nombreux cas actuellement, même les enfants”, a déclaré Robert Shongo.

D’après lui, la situation épidémiologique se présente comme suit : “23 des 26 provinces de la RDC sont touchées par le Monkeypox, mais les province de l’Equateur, de la Tshuapa, du Sud-Ubangi, du Mai-Ndombe et du Sankuru sont les plus endémiques”.

Dans le reste des provinces, il y a également des cas de Monkeypox, même le Sud-Kivu qui n’en avait jamais connu un.

En 2023, 14 700 cas de Monkeypox ont été notifiés, contrairement à 2022 où on avait enregistré 5 000 cas et en 2024, rien qu’au mois de janvier, nous avons enregistré plus de1000 cas.

Les cas suspects et de décès par province de la semaine 1 à la semaine 6 de l’an 2024 sont au les suivants : Bas-Uélé : 9 cas suspects ; Équateur : 966 cas suspects et 120 décès ; Kasaï : 12 cas ; ⁠Kinshasa : 15 cas ; Kasaï Oriental : 2 cas ; ⁠Kwango : 3 cas ; Kwilu : 3 cas ; Lomami : 1 cas ; Maï-Ndombe : 75 cas et 4 décès ; ⁠Manièma : 61 cas ; ⁠Mongala : 46 cas et 1 décès ; Nord-Ubangi : 31 cas ; Sankuru : 154 cas et 4 décès ; Sud-Kivu : 66 cas et 1 décès ; Sud-Ubangi : 233 cas et 16 décès ; Tshopo : 94 cas et 2 décès ; Tshuapa : 82 cas et 7 décès.

Depuis 2022, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le Monkeypox comme une épidémie mondiale car plus de 157 pays ont été touchés.

Bien que dans le monde l’épidémie a diminué, en RDC, on enregistre de plus en plus des cas. L’OMS a maintenu la RDC dans le niveau 2, c’est-à-dire un pays qui rapporte beaucoup de cas.

Depuis 2022, le ministre de la Santé, dans le cadre de la riposte, a créé le système résistant en mettant en place une équipe avec un plan bien élaboré et des laboratoires pour lutter contre le Monkeypox.

BAGALWA Asensio

Les plus vus

Formation du gouvernement : “Cette première ministre va nous surprendre agréablement” (Christophe Mboso sur J. Suminwa)

Kinshasa, 12 avril 2024- Reçu jeudi par la première Ministre Judith Suminwa, le président du bureau d'âge de l'Assemblée...

Formation du gouvernement : Vital Kamerhe souhaite que la Première ministre gouverne “sans beaucoup d’interférences”

Kinshasa, 12 avril 2024- En perspectives de la formation prochaine du gouvernement de la République, la première Ministre Judith...

Kinshasa : Un tronçon de la route Mbenseke fermé à la circulation pour 6 jours

Kinshasa, 11 avril 2024- Une partie de la route Mbenseke compris dans son tronçon entre Haut tension et Sakombi,...

Goma: Les présumés assassins et braqueurs d’un véhicule à “l’entrée président” aux arrêts (Maire)  

Goma, 11 Avril 2024: Vingt-quatre heures après le braquage d'un véhicule à l'endroit communément “entrée Président”, le Maire de...

APK – Élections des membres du bureau définitif : 3 candidats pour chaque poste et un seul candidat rapporteur adjoint

Kinshasa, 11 avril 2024- l'Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) s'apprête à élire les membres de son bureau définitif, le...