Ituri: Les 11 groupements de la chefferie de Bahema Nord sous l’emprise de la milice CODECO

Bunia 2 mars 2024- L’activisme des éléments de la milice coopérative pour le développement du congo CODECO, caractérisé par les massacres de la population civile, le pillage, l’incendie des maisons et tant d’autres bavures, asphyxie de plus en plus l’entité coutumière de la chefferie de Bahema Nord en territoire de Djugu en province de l’Ituri.

Selon le chef de cette chefferie Pilo Mulindro, tous les onze (11) groupements de son entité, dont Berunda Ngazba, Buku, Dhendro, Dirokpa, Kpatchu, Loss-Ndrema, Luvangire, Malabo,Singo, Sombuso et Utcha sont sous les menaces permanentes des assaillants de la CODECO. Une situation qui rend d’office l’accès difficile aux civils dans leurs champs respectifs avec crainte de tomber entre les mains de ces hors la loi.

Son regret à l’égard de cette problématique de l’insécurité non seulement dans son entité mais au territoire de Djugu en général est que, toutes ces souffrances sont infligées à la population alors qu’un gouvernement militaire a été mise en place.

“Tous les 11 groupements de mon entité sont contrôlés par les éléments de la CODECO. La vie est tellement compliquée parce nos voisins sont devenus nos ennemis. La chefferie de Bahema Nord est devenue un champ de bataille. On pensait qu’avec l’état de siège, on pouvait avoir la paix, mais en vain”, a-t-il lancé en pleine cérémonie de l’inhumation de quinze personnes tuées par la Codeco.

A lui d’ajouter “dans ma chefferie, l’être humain n’a pas de valeur, difficile de passer paisiblement la nuit dans sa propre maison. Avec cet acte, ils viennent de bafouer l’accord qu’ils ont signé à Aru. A vous les autorités d’en décider, nous avons tant souffert”.

Absent à cette cérémonie de derniers hommages à ces victimes de la communauté Ente pourtant attendu, le gouverneur militaire est appelé à s’investir dans cette situation du territoire de Djugu.

Vous qui venez du chef-lieu de la province, dites au gouverneur militaire de bien voir notre situation, sa population ici est en souffrance, vous mêmes vous êtes témoins”,  dit Pilo Mulindwa

Pour rappel à mi-février 2024, les éléments de la milice coopérative pour le développement du congo CODECO, ont enterré vivant plusieurs personnes au village Tali-Singo. Ils ont été ensuite déterrées quelques jours plus tard et c’est ce vendredi 01 mars 2024 que les corps des quinze (15) personnes ont quitté la morgue de l’hôpital général de référence de Bunia, pour un enterrement digne au village Katoto, à une vingtaine de kilomètres de Bunia en chefferie de Bahema Nord.

Ainsi les activités sont restées paralysées en ville de Bunia et ses environs ce début du mois de mars, respectant le mot d’ordre de la société civile force vive de l’Ituri et de la communauté ENTE, dont le membres sont tués ,décrétant la journée de deuil sans activité afin de compatir avec les familles des victimes.

Selon des sources sûres, outre ces personnes tuées dont les corps étaient visibles, au-moins quatorze (14) sont encore recherchées vu que depuis le jour du crimes à ces jours, elles demeurent introuvable.

Dénis MUNGURIEK AN

Les plus vus

Formation du gouvernement : “Cette première ministre va nous surprendre agréablement” (Christophe Mboso sur J. Suminwa)

Kinshasa, 12 avril 2024- Reçu jeudi par la première Ministre Judith Suminwa, le président du bureau d'âge de l'Assemblée...

Formation du gouvernement : Vital Kamerhe souhaite que la Première ministre gouverne “sans beaucoup d’interférences”

Kinshasa, 12 avril 2024- En perspectives de la formation prochaine du gouvernement de la République, la première Ministre Judith...

Kinshasa : Un tronçon de la route Mbenseke fermé à la circulation pour 6 jours

Kinshasa, 11 avril 2024- Une partie de la route Mbenseke compris dans son tronçon entre Haut tension et Sakombi,...

Goma: Les présumés assassins et braqueurs d’un véhicule à “l’entrée président” aux arrêts (Maire)  

Goma, 11 Avril 2024: Vingt-quatre heures après le braquage d'un véhicule à l'endroit communément “entrée Président”, le Maire de...

APK – Élections des membres du bureau définitif : 3 candidats pour chaque poste et un seul candidat rapporteur adjoint

Kinshasa, 11 avril 2024- l'Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) s'apprête à élire les membres de son bureau définitif, le...