Terrorisme de l’AFC-M23: Constant Mutamba invite la justice à lancer des mandats d’arrêts internationaux contre les “tueurs” des congolais

Kinshasa, 3 mars 2024- Le député national, élu de la circonscription électorale de Lubao, dans la province de Lomami, Maître Constant Mutamba déplore la passivité de la justice congolaise contre les ennemis de la république qui s’illustrent par des crimes de guerre, génocide et pillages des ressources naturelles du Congo.

A travers un point de presse tenu samedi 2 mars, au sein du siège de son regroupement politique DYPRO, ce chef de file de l’opposition républicaine recommande au gouvernement congolais de lancer une série coriace d’actions judiciaires dont les mandats d’arrêts internationaux contre cette bande d“aventuriers” mais aussi pour dissuader ceux qui voudraient adhérer à ce mouvement.

“Mais pourquoi est-ce que la justice congolaise n’arrive pas à lancer des mandats d’arrêt internationaux contre ces personnes ? Il faut des actions judiciaires pour que tout compatriote ayant adhéré au mouvement terroriste M23 se sente concerné par une action judiciaire qui a été ouverte. Quel que soit le moment et dans n’importe quel pays où il se retrouverait et avec lequel la RDC serait en collaboration judiciaire, il serait appréhendé. Il faut engager des actions judiciaires internationales contre Corneille Naanga et sa bande ainsi que tous les compatriotes qui ont adhéré au M23 pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité voire génocide”, a-t-il préconisé.

Dans la même logique, Constant Mutamba dit ne pas comprendre comment un compatriote ayant décidé de trahir sa nation devrait-il continuer à garder la nationalité congolaise. D’où, il appelle de facto au retrait de la nationalité notamment à Nangaa, leader du mouvement alliance du fleuve Congo (AFC) et ses complices.

“Pourquoi un compatriote qui peut quitter Kinshasa, l’État sachant très bien qu’il est recruté par Paul Kagame, qui a clairement exprimé son intention de prendre une partie de l’Est du pays, devrait-il conserver la nationalité congolaise ? L’opposition républicaine invite le ministre de la Justice à activer les mécanismes de la loi sur la nationalité. Il faut retirer la nationalité congolaise à Corneille Naanga et à tous les autres. Vous verrez que cette rigueur va dissuader certains compatriotes de continuer à trahir la République”, a-t-il insisté.

Par ailleurs, le président national de la DYPRO a émis le vœu de voir le prochain gouvernement être composé des personnes qui ont de l’audace, le sens de l’action et de l’initiative mais aussi du sacrifice et de l’engagement à temps réel.

Cédric BEYA

Les plus vus

Formation du gouvernement : “Cette première ministre va nous surprendre agréablement” (Christophe Mboso sur J. Suminwa)

Kinshasa, 12 avril 2024- Reçu jeudi par la première Ministre Judith Suminwa, le président du bureau d'âge de l'Assemblée...

Formation du gouvernement : Vital Kamerhe souhaite que la Première ministre gouverne “sans beaucoup d’interférences”

Kinshasa, 12 avril 2024- En perspectives de la formation prochaine du gouvernement de la République, la première Ministre Judith...

Kinshasa : Un tronçon de la route Mbenseke fermé à la circulation pour 6 jours

Kinshasa, 11 avril 2024- Une partie de la route Mbenseke compris dans son tronçon entre Haut tension et Sakombi,...

Goma: Les présumés assassins et braqueurs d’un véhicule à “l’entrée président” aux arrêts (Maire)  

Goma, 11 Avril 2024: Vingt-quatre heures après le braquage d'un véhicule à l'endroit communément “entrée Président”, le Maire de...

APK – Élections des membres du bureau définitif : 3 candidats pour chaque poste et un seul candidat rapporteur adjoint

Kinshasa, 11 avril 2024- l'Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) s'apprête à élire les membres de son bureau définitif, le...