Nord-Kivu : Le chef de la police de la Monusco séjourne à Beni

Beni, 14 mars 2024- Le général Mody Berethe, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en RDC en charge de la protection et des opérations aussi chef de la police de la Monusco (UNPOL), est arrivé en ville de Beni, au Nord-Kivu, mercredi 13 mars.

Aussitôt accueilli à l’aéroport de Mavivi, il s’est rendu à la mairie de la ville de Beni, où il s’est longuement entretenu avec les membres du conseil urbain de sécurité.

Les échanges ont tourné autour de la collaboration entre cette agence des Nations unies et les autorités locales, collaboration jugée “bonne”, par le maire policier intérimaire de la ville de Beni, le commissaire supérieur principal Jacob Nyofondo.

Le général Berethe a souligné que la Monusco est un partenaire et non un adversaire du peuple congolais. Il a ainsi invité les autorités à sensibiliser certaines communautés qui continuent à subir les conséquences de la désinformation sur le travail de leur agence.

“Je pense qu’en tant que partenaire, c’était notre devoir de venir voir nos collaborateurs ici pour les mettre à jour par rapport à un certain nombre de questions, notamment comment s’organise ce retrait, et aussi qu’est-ce qui est important dans ce retrait-là. Donc j’ai insisté auprès du maire avec qui nous travaillons ici ainsi que les forces de sécurité et les forces armées avec qui nous travaillons, que le retrait de la MONUSCO n’est pas juste une remise-reprise des bases, d’installations et d’équipements, mais c’est aussi une passation quelque part des fonctions et des responsabilités”, a-t-il indiqué.

Et de poursuivre, “notre souhait est que le Nord-Kivu et Beni soient aussi préparés pour que ceux qui travaillent avec nous couvrent ces responsabilités de manière très entière. Si je prends le cas de la protection des civils, comme vous le savez, nous travaillons avec les communautés en ce qui concerne les mesures d’alerte précoce qui sont mises en place ; mais nous travaillons aussi avec les FARDC et la PNC en ce qui concerne les mesures de réponses aux alertes”, a-t-il fait savoir. Notre souhait, est que tous, autour de l’autorité municipale, en incluant toute la communauté, quand la MONUSCO ne sera plus là, que cet engagement, ce travail puisse continuer ».

Dans la suite de sa mission, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en RDC en charge de la Protection et des opérations a.i. a eu une longue séance de travail au Quartier général de la Monusco à Boikene avec les acteurs de la protection du système des Nations Unies basés à Beni.

Les discussions ont porté sur les dynamiques et ressorts de la menace des ADF ainsi que sur les mécanismes à mettre en place ou à (ré)activer en vue d’une meilleure protection des populations civiles contres des attaques des assaillants.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...

Kinshasa: Ultimatum de la police aux propriétaires des véhicules abandonnés sur différentes artères de la ville 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Sept jours ont été accordé aux proprietaires des voitures, en panne ou épave, abandonnés et...