Activisme des ADF à Beni : Les habitants passent nuit dans des camps militaires pour se protéger

Beni, 15 mars 2024- Suite à l’insécurité en territoire de Beni, les habitants passent désormais nuit ces derniers temps dans des camps militaires des forces armées congolaises (FARDC) dans le groupement de Banande-Kainama, en territoire de Beni, au Nord-Kivu. Ces habitants ont ainsi décidé pour se mettre à l’abri des ADF qui attaquent des villages et tuent des civils sans défense.

D’après la société civile locale, il s’est installé une peur suivie d’une psychose dans le chef des habitants après les dernières attaques ayant conduit à la mort de cinq civils vendredi dernier dans deux villages de la place.

Jonas Bin Kasumba, président de la société civile noyau de Banande – Kainama, qui confirme cette information indique que les assaillants ADF circuleraient en électron libre aux alentours des agglomérations dans cette partie du territoire de Beni, partageant les limites avec le territoire d’Irumu, en Ituri.

“… Depuis le 8 mars la situation ne pas calme, nous continuons à recevoir des rumeurs par-ci par-là, la population reste dans une panique générale en train de passer la nuit dans des camps militaires pour tenter de se mettre à l’abri”, a-t-il déclaré.

Cet acteur de la société civile qui déplore cette situation d’insécurité appelle au renforcement des effectifs des militaires des forces armées congolaises (FARDC) dans la zone. C’est dans l’objectif, dit-il, de rassurer les habitants sur leur sécurité.

“Nous sommes en train de demander au commandement des opérations conjointes FARDC-UPDF, de voir comment renforcer des effectifs militaires dans les villages sous menace des ADF. Beaucoup de villages sont jusque-la sans protection des militaires, par exemple au village Mukanza, Bumbuli, et d’autres. L’ennemi se ravitaille dans ce village en vivres et si les effectifs sont renforcés les barrières seront érigées pour que ces assaillants n’accèdent plus aux villages et trouver en manger. A présent, la situation n’est pas bonne, le commandement des opérations conjointes doit le plus tôt vite agir”, a chuté Jonas Bin Kasumba, au téléphone.

Pour rappel le Weekend dernier, au moins cinq (5) personnes ont été tuées par des combattants d’Allied Démocratic Forces (ADF), dans 2 différentes attaques meurtrières dans le groupement Banande-Kainama, en territoire de Beni, au Nord-Kivu. Les villages attaqués étaient notamment Malolo et Mukanza.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...

Kinshasa: Ultimatum de la police aux propriétaires des véhicules abandonnés sur différentes artères de la ville 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Sept jours ont été accordé aux proprietaires des voitures, en panne ou épave, abandonnés et...