RDC-Mois de la Femme : le Refec appelle les autorités à nommer des techniciennes en lieu et place des femmes politiques dans les entreprises

Kinshasa, 15 mars 2024- Le réseau des femmes des entreprises du Congo (REFEC) appelle les autorités congolaises à tenir compte, lors des nominations, des femmes qui maîtrisent les rouages des entreprises publiques en lieu et place des femmes politiques qui viennent apprendre la matière sur l’état.

Tel est le gros du message de cette organisation non gouvernementale porté par sa coordinatrice Berthe Akakatshi Osako, à l’occasion de la célébration de la journée de la femme des regies financiers, société commerciale, établissements publics et services publics de l’Etat organisée, jeudi 14 mars, au salon rouge du ministère des affaires étrangères, à Kinshasa.

Nous lançons un appel à toutes les autorités qu’ils comptent sur toutes ces femmes techniciennes qui ne font pas la politique mais qui maîtrisent les entreprises depuis des années. Elles sont là et connaissent les rouages pour développer les entreprises qui sont aujourd’hui canards boiteux“, a-t-elle déclaré.

A l’en croire, souvent après le passage des femmes politiques, le bilan laisse à désirer. De surcroît, dit-elle, la femme est de manière générale indexée alors que celles qui ont acquis de l’expérience durant des années au sein des entreprises dotées des capacités d’apporter des réponses adéquates sont complètement oubliées.

“Or la femme qui est dans l’entreprise, celle qui a fait plus de dix ans, qui a accédé à tous les échelons de l’entreprise est là et disponible pour servir la nation, pour participer au développement de l’entreprise mais malheureusement on ne fait pas attention aux femmes qui sont à l’intérieur des entreprises où on a besoin de mettre les femmes”, a-t-elle déploré.

Ainsi pour cette ONG, tous ce qui se dit sur les médias en termes d’égalité entre homme et femme ne sont que des chimères.

“Nous constatons qu’on prétend favoriser la femme comme son collègue homme dans nos milieux des entreprises. Nous remarquons que les femmes qui sont nommées dans nos entreprises ne sont pas celles qui ont la maitrise de la chose mais ces sont celles qui ont évolués par leurs courages et don de soi dans de partis politiques qui viennent dans les entreprises”, a-t-elle fait remarqué.

Elle a fait cette observation en présence du conseiller Willy Ilunga, représentant la ministre du genre. Ce dernier a promis de soumettre cette préoccupation à qui de droit.

Cette cérémonie a connu la participation des plusieurs femmes membres du Refec telle que celles de la Bcc, Sonas , Onatra, Transco, Sonal, Dgi, Dgda, Onatra, Occ, Gecamines, Onem, Rtnc, Ovd, Dgdp, Ami-Congo, Ogefrel, Sonahydroc, Or.

Cédric BEYA

Les plus vus

Voirie urbaine à Kananga : Installation du concasseur pour le début des travaux d’asphaltage sur différents chantiers

Kananga, 21 juillet 2024- C'est un tournant décisif dans le cadre de l'exécution des travaux de la voirie urbaine...

Sud-Kivu: Reprise normale du trafic Uvira-Frontière (Burundi) après la décrue du lac Tanganyika 

Bukavu, 21 juillet 2024- Le trafic a repris normalement sur le tronçon routier quittant la ville d'Uvira vers la...

RDC-Suppression du F92: Le moratoire accordé aux ASBL et Confessions religieuses par le ministre de justice prorogé de 90 jours

Kinshasa, 21 juillet 2024- Très attentif aux doléances de la population d’une part ; et soucieux de faire respecter...

RDC-Lutte contre la criminalité dans les villes: Shabani, Mwadiamvita et Mutamba placés devant leurs responsabilités

Kinshasa, 20 juillet 2024- Le Président de la République Félix Tshisekedi a instruit le VPM de l'intérieur et sécurité...

Exetat 2024: La publication des résultats débute le 24 juillet

Kinshasa, 20 juillet 2024 - C’est le mercredi 24 juillet prochain que va débuter la publication des résultats de...