RDC – Contrat chinois : Sama Lukonde préside la cérémonie de relance du programme sino-congolais rééquilibré

Kinshasa, 19 mars 2024- Le Chef du gouvernement congolais, Jean Michel Sama Lukonde a présidé, lundi 18 mars la cérémonie officielle de la relance des activités du Programme sino-congolais. Cette cérémonie de relance s’est faite suite à la signature, le 15 mars dernier, de l’avenant n°5 de la convention sino-congolaise.

Le Premier ministre recommande à l’Agence de pilotage, de coordination et de suivi de la convention de collaboration (APCSC) de se référer au programme sino-congolais pour l’étendre à d’autres conventions afin de poursuivre l’élan du développement du pays.

“Cette renégociation marque un nouveau tournant pour la relance des activités du Programme sino-congolais et recommande à chacun et à tous une détermination et un engagement fort en vue d’opérer les meilleurs choix pour le bien de notre pays. Je recommande à l’APCSC de s’appuyer sur cette expérience du Programme sino-congolais pour l’étendre à d’autres conventions de collaboration et en multiplier en tenant compte de l’accompagnement de toutes les parties prenantes”, a déclaré le Premier ministre Sama Lukonde.

Et d’ajouter : “Ceci nécessite que l’APCSC puisse pleinement jouir de toutes ses prérogatives vis-à-vis des partenaires concernés. Cette relance, voulue par le Chef de l’État, doit être un nouveau départ dans la gestion harmonieuse du Programme sino-congolais, dont la finalité est de léguer au peuple congolais des infrastructures d’intérêt général et de qualité”.

De son côté, le directeur général de l’APCSC, Freddy Yodi Shembo, sollicite l’implication de toutes les institutions du pays pour que le programme puisse atteindre ses objectifs.

“Aujourd’hui, en effet, l’avenant numéro 5 à la convention de collaboration sino-congolaise entre la République démocratique du Congo et le groupement des entreprises chinoises vient répondre au besoin de rééquilibrage de cette convention dans une logique d’un partenariat gagnant-gagnant. L’APCSC, interface du gouvernement dans la gestion des conventions de collaboration dans ce programme sino-congolais, est donc très consciente de son rôle stratégique de suivi. En effet, nous ne pouvons ignorer que ce programme a été très critiqué par l’opinion publique, comme ayant trahi ses objectifs initiaux, et donc les yeux du monde sont sur nous”, a-t-il dit.

Ce, avant de poursuivre : “L’APCSC s’investit à jouer l’interface entre les deux parties à cette convention et a donc la charge de veiller à consolider les acquis de ce partenariat qui vise le développement des infrastructures en République démocratique du Congo. Nous sollicitons, de ce fait, la franche collaboration de toutes les structures et institutions du pays impliquées dans ce programme pour que cette convention soit une véritable aubaine pour la reconstruction de notre pays”.

La Rédaction

Les plus vus

Exetat 2024: La publication des résultats débute le 24 juillet

Kinshasa, 20 juillet 2024 - C’est le mercredi 24 juillet prochain que va débuter la publication des résultats de...

RDC: Acacia Bandubola appelée à sévir contre la spoliation du patrimoine foncier de la SNCC

Kinshasa, 19 juillet 2024- La société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) fait face à la spoliation...

Education – Revue annuelle des performances : Le député André Kongolo s’engage à porter les recommandations de la sous-divison de Kasa-Vubu à l’Assemblée provinciale

Kinshasa, 19 juillet 2024 - Ouvertes jeudi 18 juillet, les assises de la Revue annuelle des performances (RAP) ont...

Kinshasa : Grogne des vendeuses des pagnes au beach Ngobila

Kinshasa, 19 juillet 2024- Les vendeuses des pagnes au beach Ngobila en colère à cause de la fermeture du...

RDC : Le gouvernement “a besoin de plus des recettes” pour financer la relance du PDL 145 territoires (CCE)

Kinshasa, 19 juillet 2024- Réunis autour de la Première ministre, jeudi 18 juillet, les membres du comité de conjoncture...