Nord-Kivu : La MONUSCO facilite le retour de 58 ex-combattants originaires de Beni-Butembo-Lubero

Beni, 20 mars 2024- Ils sont au total, 58 ex-combattants, tous originaires de la région de Beni -Butembo-Lubero, au Grand-Nord-Kivu, qui sont retournés dans leurs milieux d’origine, grâce à l’appui de la MONUSCO. La force onusienne a mis à leur disposition un vol spécial entre Goma et Beni. Ces derniers étaient accompagnés de 13 de leurs dépendants.

Aussitôt arrive, mardi 20 mars,  à l’aéroport de Beni-Mavivi, ces désormais ex-combattants n’ont pas caché leur joie. Ils ont haut et fort affirmé qu’ils attendaient ce moment pendant plus de cinq ans lors de leur séjour dans le site de Mubambiro à Sake, puis à Mugunga où ils ont dû faire face aux menaces des M23, fin 2022.

“Je suis contente de retourner à la maison. Car [dans le site de Mubambiro], nous vivions comme des réfugiés… Depuis 2019, cela fait presque 5 ans. Nous étions à Mubambiro. Mais à la suite des attaques du M23, nous nous sommes retrouvés dans le camp des déplacés à Mugunga où nous avons vécu très difficilement”, a déclaré une ex-combattante, heureuse de rentrer chez elle.

L’accueil de ces ex-combattants à l’aéroport de Beni-Mavivi, a été fait par une forte délégation constituée du Maire intérimaire de la ville, le chef d’Antenne locale du PDDRC-S ainsi qu’une équipe de la MONUSCO. Aussitôt arrivés, ces ex-combattants ont été acheminés vers le site d’accueil transitoire.

Le maire intérimaire de la Ville de Beni, le commissaire supérieur principale Nyofondo Tekodal a profité de cette occasion pour inviter la population à accepter ces ex-combattants dans la communauté. L’autorité estime que ces derniers ne sont plus des ennemis de la paix après leur désarmement et mobilisation.

“Je les félicite beaucoup parce qu’ils ont quitté les groupes armés pour nous rejoindre ici. Et nous aussi, nous allons les accompagner, qu’ils trouvent un petit travail et regagnent définitivement la communauté. La population doit les accueillir, parce que ce ne sont pas des ennemis ; ils sont allés dans la foret par contraintes ou que sais-je encore… Mais comme ils sont rentrés, je demande à la population de les accueillir dans la paix pour qu’on reste ensemble dans la vile de Beni”, a -t-il déclaré.

En attendant leur réinsertion, ces ex-combattants sont pris en charge par la MONUSCO, au site de transit de Mavivi à Beni. Sur place, ils reçoivent des vivres et non-vivres. Il s’agit de la deuxième vague d’ex-combattants venant de Goma pour Beni, avec l’appui de la MONUSCO.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...

Kinshasa: Ultimatum de la police aux propriétaires des véhicules abandonnés sur différentes artères de la ville 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Sept jours ont été accordé aux proprietaires des voitures, en panne ou épave, abandonnés et...