Élection des gouverneurs et sénateurs : Le MLC porte plainte contre 3 de ses élus pour “entreprise criminelle de corruption”

Kinshasa, 1er avril 2024- Le parti politique MLC a porté plainte contre 3 de ses députés provinciaux de l’Equateur (Elongama Elambo Clovis, Jeampie Bopanga Yete et Banzenga Bakotomba Pierre) pour persistance dans l’entreprise criminelle de corruption en rapport avec l’élection des gouverneurs et sénateurs.

“En effet, les trois députés provinciaux mieux identifiés en concerne, depuis la publication des résultats provisoires de leurs élections par la CENI jusqu’à ce jour, se sont non seulement rebellés aux idéologies du parti politique MLC et du regroupement politique APA/MLC en affichant un comportement d’insubordination envers les autorités desdits parti et regroupement politiques, mais aussi se sont livrés aux actes de corruption en exigeant des sommes faramineuses d’argent aux candidats Sénateurs, Gouverneurs et Vice-Gouverneur de la Province de l’Equateur en échange de leurs suffrages ; lesquels actes ternissent l’image du MLC et de l’APA/MLC dont ils représentent à l’Assemblée Provinciale de la Province de l’Equateur”, lit-on dans la plainte portée par le cabinet d’avocats Gaudet Bokouango Etay & Associes approché par Lungwana Matumona Jacques, SGA du parti mandaté par J-P Bemba, président national du MLC.

Dans cette plainte déposée auprès de procureur général du parquet de ladite province, le MLC soutient que ces derniers ont continué à faire sourd d’oreille malgré les appels à l’ordre, frisant ainsi l’insubordination du parti ainsi que du regroupement dont ils font partie.

Par ailleurs, le MLC met également à la charge de ces députés les griefs des menaces de mort et d’imputation calomnieuse.

Ainsi, il invite le PG à ouvrir en urgence un dossier judiciaire en usant de la plus grande sévérité contre les corrompus et les corrupteurs par une enquête sérieuse quant à ce.

Il sied de noter que la CENI avait également fait savoir qu’il était saisi de plusieurs dénonciations faisant état de corruption.

Une situation qui n’avait pas laissé indifférent le Chef de l’État qui a expressément appelé la ministre de la justice pour l’instruire de tout mettre en œuvre afin que les procureurs puissent se pencher sur cette affaire.

Signalons que l’élection des sénateurs et gouverneurs sont prévenus respectivement le 21 et le 29 avril 2024.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC-Erreurs matérielles : 19 députés nationaux réhabilités par la Cour constitutionnelle

Kinshasa, 22 avril 2024- 19 députés nationaux invalidés par la cour constitutionnelle ont été réhabilités, par la Cour constitutionnelle,...

RDC: La SOCODA plaide pour la protection des artistes musiciens et de leurs œuvres auprès de la Première ministre

Bunia, 22 avril 2024- Le président de la Société Congolaise de Droits d'auteurs et des Droits voisins ( SOCODA...

Linafoot – play-offs : Maniema Union prend la tête du classement

Kinshasa, 22 Avril 2024 - L'AS Maniema devient le nouveau leader au classement provisoire du championnat national. C'est grâce...

Primature : Auprès de Judith Suminwa, l’ANTPC plaide pour qu’une loi sur le statut de l’artiste soit votée au parlement

Kinshasa, 22 avril 2024 : La première ministre Judith Suminwa a reçu, ce lundi 22 avril, une délégation des...

RDC: Manque des données statistiques : le cabinet d’étude Target comble le vide avec une vingtaine d’études menée en 2023

Kinshasa, 22 avril 2024- Dans l’optique de contribuer au manque de données statistiques en République démocratique du Congo (RDC),...