Insécurité à Beni : Des jeunes leaders de Kabasha sensibilisés sur la Résolution 2250

Beni, 11 Avril 2024- La coalition Jeunesse-Paix-Sécurité et le conseil territorial de la jeunesse de Beni, ont organisé mardi 9 avril 2024, une session de vulgarisation de la Résolution 2250 portant sur la thématique Jeunes, paix et sécurité. Cette activité a été organisée à Kabasha, un village situé sur l’axe routier Beni-Butembo, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Elle a porté sur les 5 axes stratégiques du Plan nationale de la résolution 2250 (5 axes stratégiques du PAN de la R2250, Ndlr).

Pour l’orateur principal, Asimoni Benjamin,il a été question de renforcer la capacité des jeunes leaders de cette région. Aussi, faire part aux autorités présentes à cette activité du document de protection spéciale des jeunes pendant le contexte des conflits armés.

Il a souligné que, la paix ne peut jamais être restaurée sans une conjugaison d’efforts étroite dans la prise des décisions en matière de gouvernance sécuritaire entre autorités et jeunes.

“Si les jeunes sont frustrés, ils peuvent se joindre à celui qui est opposant à l’autorité. Mais si l’autorité locale prend en compte la participation des jeunes autour de lui sur la table des prises des décisions pour une bonne gouvernance de l’entité, celà va renforcer la collaboration et l’adhésion de la jeunesse aux décisions de l’autorité de l’État et ça va diminuer le risque de voir la Jeunesse travailler avec ceux qui ont la mauvaise intention de créé de l’insécurité à Buliki, précisément à Kabasha” a déclaré Benjamin Asimoni.

Des jeunes nécessitent une protection spéciale.

Abordant la question liée à la situation sécuritaire toujours précaire dans cette partie du territoire de Beni, avec des atrocités causées par des combattants ADF et Mai-Mai, Benjamin Asimoni, a rappelé que les jeunes méritent une protection spéciale. Cela dit-il, passe par la collaboration étroite entre autorités ou services de sécurité et ces derniers.

“En cas de conflits armés, il ne faut pas que les services de sécurité considèrent les jeunes comme leurs ennemis. Nous disons aussi aux groupes armés locaux que les jeunes qui passent leur jeunesse dans les atrocités n’ont pas une meilleure avenir. Il faut qu’ils réfléchissent sur comment il peuvent quitter la brousse” a-t-il conclu.

Présent dans cette activité,Janvier Kasayirio, cadre de la jeunesse du territoire de Beni, s’est réjoui du fait que cette activité a été une occasion pour les participants de mettre sur pied un plan des activités alignées dans le cadre de cette résolution. L’on a appris que, ce plan sera validé dans les prochains jours avant d’être partagé aux différents partenaires oeuvrant dans cette zone.

Cette activité qui est la suite de plusieurs autres déjà menées en ville de Beni. Elle a été appuyée par les Affaires Civiles de la mission des Nations-Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO).

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Ituri : Plusieurs cas de la conjonctivite virale signalés à la prison centrale de Bunia

Bunia, 27 mai 2024 - Plus de deux cents (200) pensionnaires sont atteints par l'épidémie de la conjonctivite à...

Infrastructures: Six actions enregistrées par le Foner pour la réhabilitation des routes en RDC

Kinshasa, 27 Ma  2024- Le Fonds National pour l'entretien Routier (Foner) a enregistré six actions pour améliorer l'entretien et...

Kinshasa : Le marché de Matete réduit en cendres par un incendie

Kinshasa, 27 mai 2024- Perte énorme des biens de plusieurs commerçants au marché de la commune de Matete, situé...

Contentieux électoral: le conseil d’État convoque le gouverneur récemment élu de la province du Tanganyika

Kalemie, 27 mai 2024- L'actuel gouverneur de la province du Tanganyika, Kitungwa Muteba Christian a été convoqué devant le...

Linafoot – Play-offs : Mazembe concède sa 1ère defaite en s’inclinant face à Maniema Union 

Kinshasa, 26 Mai 2024 - L'AS Maniema Union a réussi la grosse sensation en infligeant au TP Mazembe sa...