Droits des femmes et lutte contre les VSBG : La journaliste Julienne Baseke reçoit le prix “Human Rights Tulip”

Kinshasa, 16 avril 2024- Le prix “Human Rights Tulip” vient d’être décerné à la Coordinatrice de l’Association des Femmes des Médias, (AFEM) et Directrice Générale de Mama Radio, Julienne Baseke par le ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. La cérémonie de remise officielle de ce prix à eu lieu lundi 15 avril 2024 dans la résidence de l’ambassadrice des Pays-Bas à Kinshasa. C’était en présence du Ministre congolais de la communication et des médias, du directeur de cabinet du ministère des droits humains, des professionnels des médias ainsi que d’autres diplomates accrédités en République démocratique du Congo.

Human Rights Tulip est décerné à Julienne Baseke pour son combat remarquable pour la promotion et la défense des droits humains et son implication depuis des dizaines d’années dans la promotion des droits des femmes et la lutte contre les Violences Sexuelles et basées sur le genre dont les femmes et les jeunes filles congolaises demeurent victimes. Une lutte qui permet aux femmes de devenir aujourd’hui des actrices clés pour la promotion des droits au sein de leurs communautés respectives.

Elle est la seule femme congolaise dans le Top 3, dont une turque et une brésilienne, tirées de 10 personnes pour cette nomination internationale.

L’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas, Angèle Samura a eu l’immense honneur de remettre ce prix à Julienne Baseke, journaliste et activiste qui exerce dans un pays frappé par l’activisme des mouvements rebelles, dont le M23 dans sa partie Est. Elle a salué le plaidoyer mené pr cette femme et l’a encouragé à poursuivre avec sa lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo à travers les médias et différents canaux.

Pour la diplomate néerlandaise, ce prix est décerné chaque année par l’ambassade des Pays-Bas en RDC aux défenseurs des droits humains qui ont été très actifs dans leur lutte avec tout le courage et la persévérance que demande ce combat.

“Nous célébrons une femme, vraie héroïne dans la lutte pour la promotion des droits humains et des valeurs fondamentales. Cette lutte n’est pas du tout facile, mais nécessaire et digne de notre soutien. Et ce prix est un encouragement à Julienne Baseke dans sa lutte pour la femme, afin de la booster à faire encore plus dans la promotion des droits humains,” a-t-elle dit.

Angèle Samura a révélé, par ailleurs que ce prix, à la forme d’une fleur se trouvant dans toutes les couleurs, symbolise la diversité des défenseurs des droits humains autour du monde.

À son tour, Julienne Baseke s’est dite satisfaite de cette reconnaissance.

Pour elle, il s’agit d’une marque de soutien et un nouvel espoir pour les droits de la femme, pour la paix et la justice et pour toutes les femmes aux côtés desquelles elle se bat.

“Ce prix est pour toutes les femmes qui subissent des atrocités dans l’Est et partout en RDC. Je demande justice pour elles. J’espère que leurs cris de détresse soient entendus et écoutés, que les voix des femmes soient prises en compte. Je demande qu’on assure l’accès de toutes les femmes à la formation sur leurs droits afin de créer une société sans violence, juste et équitable où tout le monde s’épanouit, une société où règne la paix,” a-t-elle déclaré.

Elle a plaidé auprès du ministre de la communication et des médias Patrick Muyaya pour obtenir la non fermeture des radios communautaires à l’Est du pays, face à la multiplicité des taxes.

Ainsi, le Ministre Patrick Muyaya a réitéré l’engagement du gouvernement de la République démocratique du Congo de pacifier tout le territoire national. Il a vanté la lutte du président de la République, champion de la masculinité positive, pour parvenir à une société paritaire ; l’exemple le plus concret est celui de la nomination de la première première Ministre en RD Congo, Judith Suminwa Tuluka.

Julienne Baseke a, face à la presse, préconisé que les accords de paix intègrent les opinions, les besoins, les aspirations et les priorités des femmes.

Signalons que ce Human Rights Tulip est un prix instauré par le Gouvernement des Pays-Bas pour récompenser le courage et l’action des défenseurs.res des droits humains qui utilisent des moyens innovants en vue de promouvoir ces droits.

Il est décerné à Julienne Baseke à l’issue d’une évaluation en décembre 2023, par le Ministère des affaires étrangères du Gouvernement néerlandais, de son niveau d’engagement et la thématique mise en avant.

Makambo Bernetel

Les plus vus

RDC-Gouvernement Suminwa : Constant Mutamba nommé ministre d’Etat de la justice 

Kinshasa, 29 mai 2024- Le Président de la République Félix Tshisekedi vient de faire confiance, pour son deuxième quinquennat,...

Gouvernement Suminwa : Voici les nommés (Liste)

Kinshasa, 29 mai 2024- Le Gouvernement est enfin là, deux mois après la nomination de la Première Ministre, Judith...

CNSSAP – Gestion ressources humaines : Plus de peur que de mal, après vérification de conformité, l’IGF a bel et bien validé la paie...

Le système de contrôle interne des ressources humaines de la CNSSAP est bien satisfaisant. L'IGF a, après contrôle de...

Sud-Kivu : Un camion renversé fait des morts en majorité des écoliers à Kabare

Bukavu, 28 mai 2024- Un accident de circulation a fait des morts et des blessés graves la mi-journée de...

Transport : la RVF expérimente un bateau de balisage construit au Maniema

Bukavu, 28 mai 2024 - Avec la permission du ministère de transport en Republique Democratique du Congo, la Régie...