RDC-Dossier judiciaire à l’encontre du Cardinal Ambongo : “Le dossier est traité de manière responsable avec les autorités compétentes” (CENCO)

Kinshasa, 30 avril 2024- La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) appelle les filles catholique, les hommes est femmes épris de justice ainsi que les organisations de la société au calme en rapport avec la demande d’ouverture d’une information judiciaire contre le Cardinal Fridolin Ambango.

Dans un communiqué rendu public, mardi 30 avril, les évêques soulignent qu’ils suivent attentivement ce dossier avec les autorités compétentes.

“La CENCO suit avec attention cette situation et appelle les uns et les autres au calme, car le dossier est traité de manière responsable avec les autorités compétentes, dans le respect des textes légaux du Pays, y compris l’Accord- cadre entre la RD Congo et le Saint-Siège, lequel garantit un régime de collaboration loyale et sincère, entre L’Église catholique et l’État, au service du Peuple congolais”, lit-on dans ce communiqué.

Par ailleurs, la CENCO souligne que la chancellerie l’archidiocèse a confirmé avoir reçu un courrier du Procureur. Cependant, elle révèle que le Cardinal était en déplacement lors de son invitation ce qui ne justifierait pas son refus de se présenter à son office.

Ce lundi 29 avril, la Chancellerie de l’Archidiocèse de Kinshasa a confirmé avoir reçu une lettre du Procureur Général près la Cour de Cassation, avec une invitation au Cardinal, qui est cependant parvenue durant l’absence de celui- ci, étant donné que l’Archevêque de Kinshasa, en sa qualité de Président du Symposium des Conférences Épiscopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM), a séjourné à l’étranger entre le 23 et le 26 avril, comme attesté par les services d’immigration. Il ne s’agit donc pas d’un refus à répondre à l’invitation en question ni d’un manque de considération à l’égard de la Justice”, fait remarquer la CENCO.

Il convient de noter que le PG accuse le Cardinal Fridolin Ambongo de développer depuis un certain temps un comportement séditieux et même de faux bruit, à travers ses prises de paroles à l’église ou à travers les médias.

“Devant l’évidence de ces comportements qui s’analysent en faits infractionnels, envers et contre la Patrie, son peuple et ses dirigeants et qui mettent à mal les lois de la République, je vous ordonne d’ouvrir une information judiciaire à charge du prélat susvisé qui violente délibérément les consciences et semble trouver un plaisir, à travers ces faux bruits et autres incitations des populations à la révolte contre les institutions établies et aux attentats contre les vies humaines”, disait le PG Firmin Mvonde.

Cédric BEYA

Les plus vus

Gouvernement Suminwa : Voici les nommés (Liste)

Kinshasa, 29 mai 2024- Le Gouvernement est enfin là, deux mois après la nomination de la Première Ministre, Judith...

CNSSAP – Gestion ressources humaines : Plus de peur que de mal, après vérification de conformité, l’IGF a bel et bien validé la paie...

Le système de contrôle interne des ressources humaines de la CNSSAP est bien satisfaisant. L'IGF a, après contrôle de...

Sud-Kivu : Un camion renversé fait des morts en majorité des écoliers à Kabare

Bukavu, 28 mai 2024- Un accident de circulation a fait des morts et des blessés graves la mi-journée de...

Transport : la RVF expérimente un bateau de balisage construit au Maniema

Bukavu, 28 mai 2024 - Avec la permission du ministère de transport en Republique Democratique du Congo, la Régie...

Sécurité et Défense : La RDC construit une usine de production d’explosifs et des engins militaires à Likasi

Kinshasa, 28 mai 2024- La République Démocratique démocratique du Congo va bientôt se doter d'une usine de production d'explosifs...