Tribune : Plaidoyer pour le maintien d’Albert Fabrice Puela à la tête du Ministère des Droits Humains : Un engagement inébranlable en faveur des droits de l’homme

Kinshasa, 2 mai 2024- Maître Albert Fabrice Puela a marqué son mandat au Ministère des Droits Humains par une détermination sans faille et un engagement constant en faveur de la défense et de la promotion des droits de l’homme en République Démocratique du Congo (RDC). Son leadership éclairé et son expertise reconnue font de lui le candidat idéal pour poursuivre les avancées notables réalisées et guider le pays vers de nouveaux sommets en matière de respect des droits fondamentaux.

Réactivation de l’Entité de Liaison des Droits de l’Homme

Sous son impulsion, il a revitalisé l’Entité de Liaison des Droits de l’Homme, une institution clé qui soutient la démocratie en créant un espace de dialogue pour les droits de l’homme, en promouvant ces droits au travers d’organisations diverses, en proposant des solutions face aux violations et en élaborant des stratégies basées sur des rapports approuvés.

Un bilan riche en actions concrètes

Sous sa direction, le Ministère des Droits Humains a subi une transformation significative, se traduisant par des réformes législatives majeures et des initiatives cruciales en faveur des populations les plus vulnérables :

Réformes législatives majeures

– Modification et complétion du décret du 30 janvier 1940 portant sur le code pénal congolais, en matière de prévention et de répression de la traite des personnes.
– Adoption d’une loi pour la protection des défenseurs des droits de l’homme.
– Établissement des principes fondamentaux relatifs à la protection et à la réparation des victimes de violences sexuelles liées aux conflits et crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité.
– Finalisation du projet de loi sur la justice transitionnelle.

Justice transitionnelle au cœur des priorités

– Mise en œuvre du Programme National de Justice Transitionnelle (PNJT), visant à enquêter sur les violations graves des droits de l’homme, gérer les conflits intercommunautaires, répondre aux traumatismes causés par ces violations, et mener des poursuites judiciaires et des réformes institutionnelles.
– Création du Fonds National des Réparations pour les victimes de violences sexuelles et autres crimes graves (FONAREV) pour allouer des réparations aux victimes, faciliter leur accès à la justice et les aider dans leur processus d’indemnisation.
– Il a fortement contribué à l’adhésion de la RDC à l’initiative des principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme dans le secteur extractif (IPV)

Contribution à la réconciliation nationale

Albert Fabrice Puela a organisé des consultations nationales pour la mise en place de mécanismes de justice transitionnelle, veillant à ce que le processus soit inclusif et reflète les préoccupations de tous.

Représentation internationale remarquable

Sa participation aux sessions du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a renforcé le rôle de la RDC dans la promotion des droits de l’homme à l’échelle internationale. Il a plaidé pour l’apprentissage de l’histoire, l’importance du dialogue constructif, la prévention des conflits et la protection des civils dans les zones de guerre, et pour le maintien de la peine de mort.

Communication moderne et efficace

Albert Fabrice Puela a utilisé les plateformes numériques pour informer et sensibiliser le public, renforçant ainsi la participation citoyenne à la défense des droits de l’homme.

Un leadership visionnaire pour l’avenir

Le maintien de Maître Albert Fabrice Puela à la tête du Ministère des Droits Humains est essentiel pour capitaliser sur les acquis et poursuivre la construction d’une RDC où les droits de l’homme sont respectés pour tous. Sa vision ambitieuse et sa capacité à fédérer les acteurs autour d’objectifs communs garantissent une trajectoire ascendante en matière de droits humains.

Un choix crucial pour le respect des droits fondamentaux

En reconduisant Maître Albert Fabrice Puela à son poste, le Président Félix Antoine TSHISEKEDI témoigne de son engagement résolu en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme en RDC. Son leadership éclairé et son expertise constituent des atouts majeurs pour relever les défis à venir et faire de la RDC un pays où les droits fondamentaux de chaque citoyen sont pleinement respectés.

En conclusion

La reconduction de Maître Albert Fabrice Puela en tant que Ministre des Droits Humains est un choix déterminant pour l’avenir de la RDC et répond à l’aspiration légitime du peuple congolais à une vie digne et respectueuse des droits fondamentaux.

BPKK Ngalamulume

Les plus vus

Gouvernement Suminwa : Voici les nommés (Liste)

Kinshasa, 29 mai 2024- Le Gouvernement est enfin là, deux mois après la nomination de la Première Ministre, Judith...

CNSSAP – Gestion ressources humaines : Plus de peur que de mal, après vérification de conformité, l’IGF a bel et bien validé la paie...

Le système de contrôle interne des ressources humaines de la CNSSAP est bien satisfaisant. L'IGF a, après contrôle de...

Sud-Kivu : Un camion renversé fait des morts en majorité des écoliers à Kabare

Bukavu, 28 mai 2024- Un accident de circulation a fait des morts et des blessés graves la mi-journée de...

Transport : la RVF expérimente un bateau de balisage construit au Maniema

Bukavu, 28 mai 2024 - Avec la permission du ministère de transport en Republique Democratique du Congo, la Régie...

Sécurité et Défense : La RDC construit une usine de production d’explosifs et des engins militaires à Likasi

Kinshasa, 28 mai 2024- La République Démocratique démocratique du Congo va bientôt se doter d'une usine de production d'explosifs...