RDC – Désengorgement des prisons : Plus de 1.700 prévenus et détenus déjà libérés

Kinshasa, 07 mai 2024- La Commission chargée de désengorger les centres pénitentiaires a remis ce mardi 07 mai 2024, son rapport à la ministre d’État, ministre de la Justice et Garde de Sceaux Rose Mutombo Kiese.

A en croire le président de cette Commission, Kibamba Moke Justin, président à la Cour de Cassation, ce rapport reprend tous les détails.

“Nous venons avec les collègues, officiellement remettre le rapport sur la population carcérale de la Prison Centrale de Makala. Ce rapport reprend tous les détails. La commission a réussi à faire libérer plus de 1.700 prévenus et détenus civils et militaires confondus”, a-t-il dit au sortir de cette séance de travail avec la patronne de la Justice.

Sur plus de 14.000 détenus et prévenus qui logent à Makala, le nombre des personnes libérées paraît insignifiant. Mais pour le président de cette commission, il y a des condamnés qui doivent purger leurs peines.

C’est la justice, on ne peut pas libérer pour libérer. Il y a les condamnés qui doivent purger leurs peines. Nous ne pouvons pas nous, nous faire passer pour des auteurs des invasions. Des gens qui sont condamnés, et puisqu’il faut grossir le nombre, on les propose à la libération. La loi proscrit cela, on fait le travail dans les normes, et le résultat est là. L’essentiel a été fait”, a-t-il déclaré.

La Commission a toutefois formulé quelques recommandations au gouvernement de la République. Elle a estimé que ce travail de la Commission soit régulier pour avoir des effets positifs.

“Ce que nous demandons, ce que ce travail soit régulier. Nous demandons que le gouvernement fasse un effort pour qu’il y ait des prisons qui répondent aux standards modernes pour sécuriser les détenus, qui ont également droit à la vie. Nous ne pouvons pas nous verser dans l’arbitraire“, a-t-il mentionné. Aussi, a-t-il poursuivi, la route qui mène à la Prison Centrale de Makala est en état de dégradation très avancé.

Cependant, la Commission a rencontré quelques problèmes majeurs tels que le retard dans le prononcé dû au manque d’effectifs des magistrats pour Kinshasa. A ce sujet, elle sollicite l’implication de la ministre de la Justice pour une solution rapide. Il y a également le taux croissant de la criminalité dans la ville de Kinshasa.

Pour ce dernier cas, la ministre d’État Rose Mutombo a proposé l’organisation des audiences foraines en fragrance au niveau de Cours et Tribunaux. Car, selon elle, ces kulunas envahissent les espaces à la Prison Centrale de Makala.

Makambo Bernetel

Les plus vus

Ituri : Plusieurs cas de la conjonctivite virale signalés à la prison centrale de Bunia

Bunia, 27 mai 2024 - Plus de deux cents (200) pensionnaires sont atteints par l'épidémie de la conjonctivite à...

Infrastructures: Six actions enregistrées par le Foner pour la réhabilitation des routes en RDC

Kinshasa, 27 Ma  2024- Le Fonds National pour l'entretien Routier (Foner) a enregistré six actions pour améliorer l'entretien et...

Kinshasa : Le marché de Matete réduit en cendres par un incendie

Kinshasa, 27 mai 2024- Perte énorme des biens de plusieurs commerçants au marché de la commune de Matete, situé...

Contentieux électoral: le conseil d’État convoque le gouverneur récemment élu de la province du Tanganyika

Kalemie, 27 mai 2024- L'actuel gouverneur de la province du Tanganyika, Kitungwa Muteba Christian a été convoqué devant le...

Linafoot – Play-offs : Mazembe concède sa 1ère defaite en s’inclinant face à Maniema Union 

Kinshasa, 26 Mai 2024 - L'AS Maniema Union a réussi la grosse sensation en infligeant au TP Mazembe sa...