Affaire Chérubin Okende : “Lorsqu’à la fin, je décide de remettre tous les dossiers… à la famille, vous avez encore entendu un iota?” (PG Firmin Mvonde)

Kinshasa, 13 juin 2024- Le Procureur général Près la Cour de cassation Firmin Mvonde a survolé sa décision d’interpeller tous les propagateurs de faux bruit autour de ses conclusions sur la mort du député national Chérubin Okende. C’était lors de son intervention, à travers un panel organisé par le conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) en marge du lancement de la campagne sur la lutte contre l’immoralité et la délinquance sur les réseaux sociaux et la promotion de la citoyenneté numérique mercredi 12 juin, à Kinshasa.

D’après le chef de l’action publique, au-delà de cette décision de mise en garde, il avait notamment demandé à toute personne qui détiendrait l’information de s’approcher de son office afin de lui fournir des éléments devant lui permettre de poursuivre les investigations.

“Cessez le faux bruit, j’ai dit ceci. Celui qui a une information, qu’il vienne me la donner. Celui qui a une information et qui la publie de manière gratuite ça sera dommage pour lui et c’est ça une information non traitée. Mais j’avais dit que celui qui a une information, nous allons lui demander de venir et allons lui poser la question savoir, de nous donner ses sources pour que nous puissions investiguer”, a-t-il expliqué.

De plus, il soutient que depuis qu’il a remis tous les éléments à la famille du défunt, aucun commentaire n’a suivi de ce côté-là.

“Lorsqu’à la fin, moi, je décide de remettre tous les dossiers de Chérubin Okende à la famille, vous avez encore entendu un iota? Ils ont eu les dossiers et se sont tus. Ils ont vu toutes les expertises, tous les rapports d’expertises là dedans. Les photos y étaient, les dépositions de tout le monde étaient là dedans, ils n’ont plus jamais parlé”, a-t-il indiqué.

Pour lui, il aurait été mieux qu’après réception de ces différents rapports que la famille se prononce peut-être avec des éléments contraires.

“Ça aurait été mieux qu’ils disent que nous avons reçu tous les dossiers et qu’il transparait que ceci ceci… Ils ne commentent plus”.

Cependant, il regrette la réaction d’une certaine opinion après qu’il ait annoncé que le feu député national s’était suicidé. A l’en croire, personne n’a cherché à savoir si ses conclusions étaient vraiment issues des rapports des experts associés à cette enquête.

“On s’en fout que le BCNUDH était là dedans, on s’en fout des conclusions des experts belges, sud-africain, on voit seulement Mvonde. Voilà un peu ce que la presse aurait dû récupérer et personne dans la presse ne l’a dit que les conclusions que j’ai émises n’émane que des expertises des missions experts internationales”.

Plus loin, il fait remarquer avoir arrêté l’ancien ministre du tourisme Modero Nsimba qui s’est illustré avec des révélations sans fondement.

“J’ai arrêté dernièrement Monsieur Modero Nsimba qui est en détention pour avoir dit que la mort de Monsieur Chérubin émanerait de de… Maintenant, on lui pose la question de dire un peu d’où il tire l’information ça devient ceci cela. Voilà les faux bruits”.

Et de poursuivre : “Et l’avocat qui était conseil de Chérubin Okende laisse maintenant le problème comme ils avaient porté plainte pour dire que c’était un crime ceci cela et consorts sur base des déclarations de celui qui est poursuivi monsieur Modero Nsimba. Qu’il porte plainte contre les personnes que Modero Nsimba a cité alors que Modero Nsimba lui-même est en train de balbutier”.

Au finish, Firmin Mvonde rassure qu’il encourage le travail des journalistes à exercer leur travail selon les normes. Toutefois, il reconnaît que malheureusement que certains arrivent parfois à déraper.

Il convient de noter que le corps sans vie de Chérubin Okende, ancien ministre des transports a été trouvé dans son véhicule sur la route poids lourds le 13 juillet 2023. 8 mois après, les enquêtes de la Cour de cassation ont révélé que ce dernier est mort par suicide.

Cédric BEYA

Les plus vus

Kinshasa: Ultimatum de la police aux propriétaires des véhicules abandonnés sur différents artères de la ville 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Sept jours ont été accordé aux proprietaires des voitures, en panne ou épave, abandonnés et...

RDC- Remise des sceaux officiels de l’État : l’Assemblée nationale première bénéficiaire 

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le Ministre d'État, Ministre de la justice et garde des sceaux, Constant Mutamba, a remis...

Ituri-Insécurité : Plus de 150 familles pygmées vivent à la belle étoile à Mungwalu

Bunia, 23 Juillet 2024- Les récentes attaques de la milice CODECO dans les entités environnant la commune commune rurale...

RDC: Félix Tshisekedi révoque l’abbé Jean Bosco Bahala à la tête du PDDRCS

Kinshasa, 23 juillet 2024- l'abbé Jean Bosco Bahala n'est plus coordonnateur national du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire...

RDC: Judith Suminwa hausse le ton contre la vie ostentatoire et du luxe insolent des membres du gouvernement  

Kinshasa, 23 juillet 2024- La Première Ministre a exposé, ce lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions...