Kinshasa : Causes des embouteillages identifiées, voici les mesures préconisées par le gouvernement

Kinshasa, 13 mai 2022- Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a identifié lors du conseil des ministres du vendredi 12 mai, les différentes causes à la base des embouteillages dans la ville de Kinshasa. Sans s’arrêter en chemin, il a également préconisé des mesures pour remédier à ce fléau qui rend un casse-tête chinois aux usagers de la route à Kinshasa.

Selon le ministre des transports, voies de communication et désenclavement, les embouteillages dans la ville de Kinshasa sont causés à la suite des facteurs endogènes et exogènes.

D’après le compte rendu lu par le porte-parole du gouvernement, en ce qui concerne le facteur endogène, il y a notamment le non respect et l’ignorance du code de la route entraînant l’indiscipline dans la circulation routière, des tracasseries par les policiers de la circulation routière et des agents de contrôles du gouvernement provincial.

Quant aux causes exogènes, le ministre a évoqué l’état de délabrement avancé des chaussés, le mauvais état de la voirie ainsi que l’insuffisance des routes principales et secondaires.

Comme pistes de solutions à cette difficulté de la mobilité afin d’assurer la fluidité de trafic à Kinshasa, il a préconisé une série des mesures.

Il s’agit de:
– le désengorgement de 22 points noirs de trafic identifié à travers la ville;
– l’aménagement des carrefours, espace de stationnement et signalisation routière;
– la régularisation et l’inspection de la circulation notamment en modernisant le registre de véhicules par l’enregistrement électronique en produisant des nouveaux permis de conduire avec puce, en équipant la police de portique, mobile, la coordination de prévention de la sécurité routière;
– la relance du train urbain dans le différents tronçons;
– l’encadrement du phénomène moto-taxi et ses corollaires;

– le soutien des projets innovants tels que le transport aérien, le transport urbain sur le fleuve de Kinshasa et à Maluku, ainsi que la construction des tramways.

Au finish, il a soutenu qu’un travail de sensibilisation devra suivre pour s’assurer du respect strict du code de la route et des agents de l’ordre commis à la régularisation de la circulation routière.

Il y a lieu de rappeler que ce travail fait suite à l’interpellation du Chef de l’État lors du précédent conseil des ministres au cours duquel il avait déploré l’inquiétant phénomène des embouteillages à Kinshasa.

Conformément aux instructions données au Premier Ministre, une séance de travail a été convoqué avec les ministres sectoriels ainsi que les experts afin de renforcer les mesures devant faciliter les usagers de la route à vaquer librement à leurs occupations.

Cédric BEYA

Les plus vus

20 millions € de l’UE pour l’armée rwandaise : Ça choque tout le monde !

Kinshasa, 03 décembre 2022- L'Union européenne (UE) vient de débloquer une enveloppe de 20 millions € au profit de...

Kongo Central : 4 mois après, les victimes de l’accident de Mbuba toujours dans la morgue

Kinshasa, 03 décembre 2022- Les victimes de l'accident du camion citerne transportant de l'essence sont toujours dans la morgue,...

Conflits Téké et Yaka : La Commune de Maluku touchée, déjà 12 morts !

Kinshasa, 03 décembre 2022 : Les conflits entre les peuples Téké et Yaka qui frappent la province de Mai-Ndombe,...

Guerre du M23 : L’évêque du diocèse de Goma appelle les fidèles catholiques à “une prière” pour le retour de la paix

Goma, 03 décembre 2022- Après les massacres de de Kishishe, l'évêque du diocèse de Goma, au Nord-Kivu, appelle les...

Massacre de Kishishe : 3 jours de deuil national décrétés en mémoire des victimes

Kinshasa, 03 novembre 2022 : Le gouvernement de la République vient de décréter 3 jours de deuil national avec...