Condamnation de JM Kabund : Martin Fayulu tacle le pouvoir en place

Kinshasa, 15 septembre 2023 : La condamnation de l’opposant Jean-Marc Kabund à 7 ans de prison, notamment pour offense au Chef de l’État, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique. La dernière en date parvenue à dépêche.cd, est celle de Martin Fayulu, président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé).

Via son compte Twitter, Martin Fayulu, dénonce cette condamnation qui selon lui, a la “nature rancunière” du régime en place. L’opposant farouche au régime actuel estime que la place de son compatriote Jean-Marc Kabund n’est pas en prison.

“La sévérité de la peine infligée à Kabund, n’a d’égale que la nature profondément rancunière du régime de M. Tshisekedi au détriment de la vérité et de la justice. Ainsi, les révélations faites par Jean Marc Kabund lors de son procès sont éludées et noyées dans la marmite de l’impunité. La place de M. Kabund n’est pas en prison”, lit-on dans ce tweet, ce vendredi 15 septembre 2023.

Dans le même lot, le porte-parole de sa formation, Alliance pour le changement, dénonce “de l’acharnement politique”. Ghislain Mwanji, cité par RFI, estime que Kabund représente une candidature dangereuse à la présidentielle 2023.

Signalons que jeudi, les partisans de Jean-Marc Kabund, ont manifesté leur mécontentement au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, au lendemain de la condamnation de leur leader. Ces derniers ont brûlé des pneus et barricadés des routes, poussant les éléments de la Police nationale congolaise à intervenir pour rétablir l’ordre public.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

RDC-Education nationale : Voici les modalités de fixation des frais scolaires pour l’année 2024-2025

Kalemie le 25 juillet 2024- Le ministère à charge de l'éducation nationale et nouvelle citoyenneté a rendu public à...

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...