RDC- Justice : Rose Mutombo et Amina Priscille Longoh échangent sur les réponses appropriées à la prévention des VSBG

Kinshasa, 17 août 2021- la Ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a reçu ce mardi 17 août dans son cabinet de travail, sa collègue tchadienne en charge de la Femme, Famille et Protection de l’Enfance, Amina Priscille Longoh. Rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la mission d’échanges et de partage d’expériences sur les réponses appropriées à la prévention des violences sexuelles basées sur le genre (VSBG).

“Nous sommes venues nous entretenir avec Mme la ministre d’État, ministre de la Justice et Garde des Sceaux Rose Mutombe Kiese, sur les dispositions prises par le gouvernement de la RDC, en ce qui concerne la prise en charge juridique. Mme la ministre d’État qui, elle-même est magistrate, nous a bien entretenues. Nous avons eu des échanges très fructueux. Elle a été très réceptive et nous avons partagé des expériences qui nous permettrons de prendre des dispositions et les répliquer au Tchad, afin que la prise en charge pour les femmes ou pour les victimes soit holistique”, a dit la ministre Tchadienne.

Et d’ajouter : “la situation de la femme au Tchad évolue très bien depuis les dernières décennies. Comme vous les savez, à chaque fois qu’il y a un peu de conflits, les femmes sont celles qui sont très marginalisées. Vous savez aussi que le Maréchal du Tchad est décédé au front il y a de cela quelques mois, et qu’un conseil militaire de transition a été mis en place et qu’un gouvernement de transition a été aussi mis en place. Aujourd’hui le ministère du Genre est chargé de répondre à la politique du gouvernement en ce qui concerne la protection des femmes. Et dans cette perspective, nous sommes toujours à la recherche des solutions adéquates pour nous permettre vraiment de protéger les femmes, mais aussi de préserver leurs acquis”.

Dans un autre chapitre, la Ministre Rose Mutombo a échangé avec la Représentation du Conseil permanent de la Comptabilité au Congo (CPCC) au sein de la commission nationale Ohada. Pour le professeur William Mbuyamba, secrétaire général du CPCC, il était question de présenter leur disponibilité pour soutenir les actions menées par la ministre d’État, ministre de la Justice dans le domaine en rapport avec les activités de cette organisation.

“Nous sommes prêts à la soutenir dans la formation de ses collaborateurs dans l’audit interne pour outiller ces derniers dans la manière d’exercer le travail de l’audit interne. Nous lui avons aussi fait voir comment nous pouvons être présents ici avec les organisations sectorielles ou disons régionales notamment Ohada. Nous avons abordé la question concernant la transparence de l’information sur l’exhaustivité des recettes réalisées par le ministère et comment les enregistrer. Nous formons tous les fonctionnaires dans le domaine de la comptabilité et de l’audit. Nous sommes enfin ouverts au public”, a-t-il dit à la presse.

Makambo B.

Les plus vus

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Le groupe des joueurs bloqués à Istanbul en route pour le Bahreïn

Kinshasa, 26 janvier 2022 - Une source proche de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) vient de révéler...

Dossier RAM : le greffier signataire de la sommation contre les sociétés des télécommunications transféré à Makala (Hervé Diakese)

Kinshasa, 26 janvier 2022- Jules Ngoyi, greffier au Tribunal du commerce de Kinshasa/Gombe a été transféré ce mercredi à...

Grève sèche à l’ESU : le gouvernement lance les négociations pour tenter de désamorcer la bombe

Kinshasa, 26 janvier 2022- Il s'est ouvert ce mercredi, au cabinet du Vice-Premier ministre de la Fonction publique, les...

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Théo Bongonda rejoint le groupe, quelques joueurs bloqués à Istanbul

Kinshasa, 26 janvier 2022 - L'international congolais, Théo Bongonda vient de rejoindre l’équipe nationale de la RDC, en stage...

ESU : la grève des professeurs prolongée de 21 jours

Kinshasa, 26 janvier 2022- Le réseau des professeurs d'universités et institutions supérieurs du Congo (RAPUCO) a, dans une déclaration...