Espace Katanga : Après Gabriel Kyungu, c’est qui le prochain “Grand leader” ?

Kinshasa, 23 septembre 2021 : L’espace Grand Katanga en République Démocratique du Congo a perdu son emblématique leader, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Affectueusement appelé “Baba Wa Katanga”, Kyungu était considéré comme la “sentinelle” du Katanga, depuis les années 60.

Il s’est illustré avec l’affaire « Bilulu », dont beaucoup en gardent de mauvais souvenirs. Mais qu’à cela ne tienne, l’homme a fait parler de lui sur l’échelle mondiale. Il est parti, ses empreintes sont là, et sa succession ne sera peut-être pas automatique.

Décédé le 22 août 2021, la question de sa succession comme Grand leader et porte-parole des Katangais divise.

Jean-Claude Muyambo Kiasa, lui s’est automatiquement autoproclamé “successeur” de Kyungu dans l’espace Katanga.

Après Kyungu, c’est moi”, dit-il dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.

Mais pour les Katangais, de personnes comme Kyungu, pour parler de sa succession, il faut attendre plusieurs années après.

“Il est de la trempe d’Etienne Tshisekedi, et de tels leaders sont difficilement remplaçables”, nous a dit un digne fils du Katanga sous anonymat.

En général, l’ex Katanga compte plusieurs de ses fils dans la scène politique.

L’ancien président Joseph Kabila, très réservé, est loin de porter cette lourde responsabilité.

De son côté, Moïse Katumbi Chapwe, concentré avec son parti Ensemble pour la République, est perçu comme celui qui peut parler au nom du Grand Katanga. De lui-même, il ne s’en tape pas la poitrine. De Kashobwe où il réside, Katumbi, chairman du célèbre club TP Mazembe, observe de loin la scène politique où il évolue un pied dedans, un pied dehors, au sein de l’Union sacrée de la Nation.
Certes, il aime porter la voix des Katangais, mais de sa manière.

Danny Banza, ambassadeur itinérant de Félix Tshisekedi, est aussi cité par plusieurs “nés Katangais”, qui voient en lui, ce charisme pouvant faire de lui un porte-parole de taille pour les fils du coin.
Peu connu par la masse, il est pourtant ce grand leader qui a fait accepter Tshisekedi aux Katangais. Sama Lukonde, l’actuel premier ministre de la République, serait ce nom que Danny Banza aurait soufflé aux oreilles du Chef de l’Etat pour succéder à Sylvestre Ilunkamba, cet autre fils du terroir.

Lui-même le chef du gouvernement Sama, apparaît aussi comme celui qui peut faire bouger les choses au Grand Katanga.

Jacques Kyabula Katwe, l’actuel gouverneur du Katanga, est aussi sur les traces de Baba, mais son caractère réservé joue en sa défaveur.

Pour cette première partie, ce sont ces noms qui sont vus pour prendre la place de Kyungu Wa Kumwanza. Mais chose étonnante que lui-même ait laissé son parti l’UNAFEC, entre les mains de Félix Tshisekedi de l’espace Kasaï. Est-ce une interpellation ? Dossier à suivre.

Makambo B.

Les plus vus

OCC – Reformes structurelle et stratégique : Cadres et agents en atelier de réflexion de 6 jours à Safari beach

Kinshasa, 24 Janvier 2022- Retranchés dans la périphérique Est de Kinshasa, à Safari beach, dans la commune de la...

6e sommet UE – UA : Adolphe Muzito en randonnée diplomatique

Kinshasa, 24 janvier 2022- En prévision de la tenue du 6ème sommet Union européenne- Union-Africaine, l’ex-PM et Leader de...

3 ans de Fatshi : Martin Fayulu voit déjà 2023

Kinshasa, 24 janvier 2022- Sur son compte Twitter, l'opposant Martin Fayulu Madidi a lancé un appel à la population...

Nord-Kivu : un autre militant de la “LUCHA” tué lors d’une répression policière à Beni

Beni 24 janvier 2022- Mumbere Ushindi dodo, c'est le nom du militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement...

RDC : “L’alternance démocratique est un bébé que nous avons conçu et avec joie nous lui avons donné vie” (Olive Lembe)

Kinshasa, 24 janvier 2022 - Trois ans jour pour jour, depuis que Joseph Kabila (ancien président de la Rdc)...