EPST-Grève des enseignants : Des politiciens accusés de manipulation

Kinshasa, 11 octobre 2021- Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique Tony Mwaba a échangé ce lundi, avec un groupe de syndicalistes venu le témoigner leur soutien pour ses efforts dans la pérennisation de la gratuité, l’amélioration des conditions sociales des enseignants et le redressement du sous-secteur de l’EPST.

Ces derniers ont salué les actions qu’il a entreprises, notamment dans la prise en charge de nouvelles unités pour la maternelle ; l’augmentation des frais de fonctionnement ; jusqu’à l’installation de la mutuelle de santé à Mbuji-Mayi ; la paie à moitié de la prime de brousse.

De même, la campagne pas d’école sans bancs, en passant par la mise à la retraite honorable des enseignants ; l’obtention du financement innovant de la gratuité au sommet mondial de l’éducation en Italie, pour ne citer que ces actions.

A en croire la cellule de communication de l’Epst, ces enseignants appellent les politiciens à ne pas politiser la grève des enseignants et demandent aux grévistes de regagner leurs lieux de travail.

“Oui à la rencontre et au dialogue avec les partenaires éducatifs. Quant aux enseignants dont les revendications sont fondées, nous leurs demandons d’être dans les salles des classes, d’encadrer les élèves. Nous profitons pour dire aux politiciens que cette affaire ne peut être politisée, car ça concerne les enseignants. Nous attendons du gouvernement un résultat palpable qui va impacter la vie
des enseignants”, a dit Iyosa Boniface, chef de la délégation

De son côté, le Ministre de l’EPST a remercié ces enseignants pour le soutien, tout en insistant sur la procédure d’aller en grève qui n’a pas été respectée par les syndicats catholiques.

“Je n’ai pas reçu un cahier de charge des catholiques. J’ai plutôt reçu le cahier de charge de l’intersyndicale. S’il y a un mouvement de revendications qui doit aboutir à la grève, cela doit passer par l’intersyndicale. Je reconnais que la grève est un droit, mais il y a toute une procédure à suivre. Dans le cas contraire, elle est illégale et sauvage. Au moment où nous parlons, aucune grève peut être justifiée”, a dit le Ministre Tony Mwaba.

En ce qui concerne les grévistes, le Ministre de l’EPST rappelle qu’il est inadmissible, au moment où la commission paritaire n’a pas encore terminée son travail, qu’un groupe des syndicalistes aillent en grève.

“Un partenaire ne peut pas abandonner les négociations pour aller en grève. Je sais que les enseignants sont devenus méfiants parceque il y a eu beaucoup d’engagement qui n’ont pas été tenus”, a ajouté le Ministre Mwaba.

Signalons que le ministre de l’Epst a convié dans son cabinet, les responsables des écoles conventionnées ainsi que les groupes syndicaux.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC – IXe jeux de la Francophonie : Sama Lukonde évalue l’état d’avancement des travaux avec le comité de pilotage

Kinshasa, 21 janvier 2022- Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce jeudi en son cabinet de travail,...

Ituri : 8 morts suite à la famine dans le site des déplacés de Ruzinga

Kinshasa, 20 janvier 2022- Des déplacements des habitants ne cessent de s'observer depuis plusieurs mois dans certaines entités de...

Foot – CAN 2021 : C’est fini pour l’Algérie !

Kinshasa, 20 Janvier 2022 - L'histoire retiendra que les Fennecs d'Algérie se sont arrêtés en phase des poules de...

RDC : Le péché de “Kabund”, vouloir faire comme “Fatshi”

Kinshasa, 20 janvier 2022- Jean-Marc Kabund est revenu sur sa décision, après avoir annoncé haut et fort sa démission...

RDC: Guy Loando signe un protocole d’accord avec des investisseurs autrichiens pour le financement des projets de développement

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le ministre d'État de l'aménagement du territoire Guy Loando Mboyo vient de signer ce jeudi,...