Élections 2023 : Denis Kadima déterminé à relever le défi de la transparence 

Kinshasa, 3 juillet 2022- Le quatrième président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima rassure que pour le cycle électoral de 2023, son institution va relever le défi de la transparence tant décriée par les parties prenantes au processus électoral.

Des assurances données à une délégation des jeunes des partis politiques et de la société civile venue lui présenter les conclusions de la table ronde qui les a regroupés du 28 au 29 juin 2022 autour du processus électoral en cours en RDC.

Pour lui, en dépit des innovations qu’apporte chaque cycle électoral notamment en termes de loi et logistique, les élections de 2023 auront une saveur plus axée sur la transparence.

Pour celui de 2023, la Ceni s’applique à améliorer davantage le processus en cours. Pour nous, c’est le défi de la consolidation encore un peu plus de la démocratie par la transparence de nos actes. L’expérience s’acquiert à force de détermination en montrant les compétences dont on est doté”, a dit en substance le numéro un de la CENI, assisté du rapporteur adjoint de la CENI, Paul Muhindo.

Profitant de la présence de la jeunesse, le numéro de la CENI n’a pas manqué à conscienter cette catégorie de la société sur leur devoir dans ce processus de démocratisation de la nation.

“Nous voulons les meilleurs parmi les jeunes et cultivons la méritocratie à notre niveau pour que notre pays aille de l’avant. Nous mettons en avant des valeurs auxquelles nous croyons et travaillons pour ce faire. Nous ne ménagerons aucun effort pour aider et encourager les jeunes et exigeons la qualité. Nous recherchons les meilleurs profils parmi nos jeunes avec lesquels nous comptons travailler. Les femmes et les jeunes demeurent notre cible privilégiée. Le favoritisme n’a pas sa place dans notre action et ne ratez jamais une occasion pour vous améliorer à travers les diverses formations qui se présentent à vous”, a conseillé Denis Kadima.

A l’issue de cette rencontre avec le bureau de la Centrale électorale, Arthur Omar Kayumba, facilitateur du cadre de concertations des jeunes des partis politiques et de la société civile, en a donné les profondes motivations.

“Nous sommes venus prendre contact avec le président de la Ceni pour lui présenter les résultats du cadre de concertations des jeunes des partis politiques et de la société civile issus de la table ronde organisée du 28 au 29 juin 2022 autour du processus électoral. Il s’agit de l’acte d’engagement signé par les parties en présence (pouvoir et opposition) en faveur des élections apaisées en RDC et aussi pour la prévention des violences post-électorales. C’était une occasion pour nous de présenter, en sus, au président de la Centrale électorale le plan d’engagement électoral des jeunes de ces différentes représentations pour l’accompagnement de ce processus et finalement de la feuille de route pour un dialogue intergénérationnel entre les jeunes et les acteurs clés de ce processus. Notre seule attente, c’est l’appropriation par la Ceni de tout ce qui découle de la table ronde des jeunes de la société civile et des partis politiques”, a-t-il confié.

“Il est de tradition, en ce qui concerne la Centrale électorale de demeurer attentive à cette frange de la population majoritaire démographiquement parlant, surtout en matière électorale. La Ceni, par son premier responsable, a montré toute sa volonté prenant l’engagement ferme de s’approprier les conclusions de cette table ronde et faciliter la suite de toutes les actions qui en découleront”, a conclu Arthur Omar Kayumba.

La rédaction

Les plus vus

20 millions € de l’UE pour l’armée rwandaise : Ça choque tout le monde !

Kinshasa, 03 décembre 2022- L'Union européenne (UE) vient de débloquer une enveloppe de 20 millions € au profit de...

Kongo Central : 4 mois après, les victimes de l’accident de Mbuba toujours dans la morgue

Kinshasa, 03 décembre 2022- Les victimes de l'accident du camion citerne transportant de l'essence sont toujours dans la morgue,...

Conflits Téké et Yaka : La Commune de Maluku touchée, déjà 12 morts !

Kinshasa, 03 décembre 2022 : Les conflits entre les peuples Téké et Yaka qui frappent la province de Mai-Ndombe,...

Guerre du M23 : L’évêque du diocèse de Goma appelle les fidèles catholiques à “une prière” pour le retour de la paix

Goma, 03 décembre 2022- Après les massacres de de Kishishe, l'évêque du diocèse de Goma, au Nord-Kivu, appelle les...

Massacre de Kishishe : 3 jours de deuil national décrétés en mémoire des victimes

Kinshasa, 03 novembre 2022 : Le gouvernement de la République vient de décréter 3 jours de deuil national avec...