Retour du M23 : “Tout converge vers une seule finalité de nous affaiblir” (Christophe Lutundula)

Kinshasa, 08 juillet 2022- Le Vice-premier Ministre, ministre des affaires étrangères congolais Christophe Lutundula a déclaré jeudi 7 juillet, au cours d’un briefing de presse organisé avec son collègue de la communication Patrick Muyaya sur la tripartite de Luanda, que la question du retour du M23 vise à ne pas donner du temps à la RDC d’organiser son système de défense.

“La question du retour du M23, il y a un complexe de raisons, mais qui tout converge vers une finalité de nous affaiblir, de ne pas nous donner le temps de nous organiser, ne pas nous donner le temps d’organiser notre système de défense, de continuer à nous exploiter”, a-t-il déclaré.

A lui de faire remarquer que le processus politique de Nairobi qui a pour but de mettre sur la même table les groupes armés face au gouvernement congolais pour mettre fin à des guerres répétitives, serait le mal venu pour les parrains de ces hors la loi.

“On veut maintenir le pays dans la situation d’ingouvernabilité, l’instabilité, en jettant dans nos têtes le complexe et en créer des espaces de libre exploitation, on veut se donner l’ampleur du bœuf, on veut bloquer le processus de Nairobi, c’est ça le vrai problème, la vraie motivation quant au retour sur la scène du M23”, a souligné Christophe Lutundula.

Entre-temps, le Vice-premier Ministre dévoile les accusations du Rwanda contre l’Ouganda, au sujet du chef de commandent de ce groupe rebelle qui a refusé de prendre part aux assises de Nairobi.

“Nous sommes en discussion, quelqu’un que vous connaissez bien, le général James Kabarebe demande la parole, il nous dit vous vous en prenez à nous tout le temps pourquoi ? Ce n’est pas nous qui vous attaquons, Makenga dont le groupe est aujourd’hui en action ne vit pas chez nous. Il vit en Ouganda, J’ai mes notes de mots à mots, parce que j’ai noté ça. C’est l’Ouganda qui le soutient et qui leur donne la logistique et le matériel. Je le dis à la télévision et le monde entier me suit. Il y a des PV, des échos sonores”, a-t-il dévoilé.

Ce, avant de faire savoir que ces déclarations n’ont pas été faites en présence des délégués Ougandais, afin que ces derniers aussi répliquent.

Sur ce phénomène, la RDC a clairement identifié le Rwanda comme l’agresseur de son territoire national. Et à Luanda, il y a été obtenu un cessez-le-feu immédiat.

Au finish, le VPM des affaires étrangères très rassurant à soutenu que la RDC en sortira victorieuse peu importe la menace et d’où qu’elle vienne.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...

Formation du gouvernement Suminwa : “Ceux qui auront la chance d’être nommés qu’ils réfléchissent sur la manière de répondre aux défis énormes dans un...

Kinshasa, 16 avril 2024 - Vital Kamerhe et ses deux regroupements politiques (A/A UNC et A/VK2018) ont été reçus,...

Formation du gouvernement : Judith Suminwa consulte jusqu’au 19 avril

Kinshasa, 15 avril 2024 : La première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa Tuluka poursuit ses...

Dossier Cardinal Ambongo : “Personne ne peut empêcher le Cardinal de dénoncer les maux qui rongent notre pays” (Martin Fayulu)

Kinshasa, 15 avril 2024 : Empêché d'accéder au salon VIP de l'aéroport international de Ndjili, dimanche 14 avril 2024,...

Crime passionnel : Un ancien vice-ministre du gouvernement FCC-CACH aux arrêts

Kinshasa, 15 avril 2024- Moussa Mondo, ancien vice-ministre des hydrocarbures a passé nuit entre les mains de service de...