Nord-Kivu – Manifestations anti-Monusco : Les 10 corps des civils tués inhumés ce vendredi

Kinshasa, 05 août 2022 : Ils sont au total 10 jeunes manifestants qui ont été tués par les éléments de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco), lors des manifestations réclamant le départ de cette mission sur le territoire congolais.

Leurs corps ont été d’abord exposés à l’esplanade du stade de l’unité de Goma pour les derniers hommages organisés par le gouvernement provincial du Nord-Kivu.

Avant le dépôt des gerbes de fleurs par certaines autorités provinciales présentes à la cérémonie, les confessions religieuses ont prêché la parole de Dieu pour les adieux aux décédés et réconforté les familles qui ont perdu les leurs.

Entouré d’un grand nombre des habitants de la ville de Goma, les jeunes militants et les membres de leurs familles sous une forte émotion et tristesse aux visages, les corps de ces derniers ont été accompagnés au cimetière où ils reposent pour l’éternité.

Présent à la cérémonie, le député national Jean-Baptiste Kasekwa a exprimé sa désolation et tristesse suite à la mort de ces victimes dans leur propre pays.

L’élu de la ville de Goma promet son implication lors de la rentrée parlementaire d’introduire une motion contre le ministre des affaires étrangères pour exiger sa démission et le départ immédiat de la Monusco .

J’invite mes collègues à s’apprêter à signer une motion contre monsieur Lutundula parce qu’il est simple d’obtenir le départ de la Monusco. Il suffit que le ministre des affaires étrangères retire notre signature de l’accord de siège signé pour le compte de la RDC. On n’a pas besoin de 36 morts pour que la Monusco parte et raison pour laquelle, n’ayant pas assumé sa responsabilité, le ministre des affaires étrangères doit être sanctionné, si la Monusco ne part pas“, a-t-il fait savoir.

Précisons ici que 13 personnes avaient été tuées par les éléments de la Monusco, aux côtés de plus de 50 blessés lors d’une manifestation demandant le départ de cette mission sur le sol congolais, car jugé innéfficance dans la restauration de la paix et la sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo.

KAKULE Frédéric

Les plus vus

RDC – Fin de formation des commandos : “Nous refusons la trahison… Prenez votre travail avec abnégation et détermination pour protéger nos frères et...

Kinshasa, 23 avril 2024 - Débutée depuis le 17 juin 2023, la formation des commandos a été clôturée le...

RDC : Une enquête révèle la décrue du lac Tanganyika

Kalemie, 23 Avril 2024- Après l'enregistrement d'énormes dégâts causés par des inondations liées à la montée des eaux du...

RDC-securité : Le gouvernement renforce la mobilité des unités de la PNC

Kalemie, 23 avril 2024- Le gouvernement congolais a renforcé, lundi 23 avril, la mobilité des différentes unités de la...

RDC-Erreurs matérielles : 19 députés nationaux réhabilités par la Cour constitutionnelle

Kinshasa, 22 avril 2024- 19 députés nationaux invalidés par la cour constitutionnelle ont été réhabilités, par la Cour constitutionnelle,...

RDC: La SOCODA plaide pour la protection des artistes musiciens et de leurs œuvres auprès de la Première ministre

Bunia, 22 avril 2024- Le président de la Société Congolaise de Droits d'auteurs et des Droits voisins ( SOCODA...