RDC – Probable dialogue pour mettre fin aux violences à l’Est : “La Belgique a l’art du compris. Nous sommes prêtes à servir de médiateur via le canal que vous déciderez” (Hadja Lahbib)

Kinshasa, 06 février 2023 : Après son séjour de 5 jours à Luanda en Angola et à Kinshasa, Capitale de la RDC, la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a fait la restitution de sa mission.

Reçue par le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi et le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, la cheffe de la diplomatie belge est revenue sur la situation sécuritaire à l’Est de la RD Congo. Elle a donné des précisions sur la feuille de route de Luanda où les pays de l’EAC ont pris des décisions contre le M23.

“Pour la Belgique, si certains ne le respectent pas, ils doivent se remettre autour de la table pour comprendre pourquoi ces accords ne sont pas respectés ? Est-ce que les uns profitent de la faiblesse de l’autre ? Est-ce que la RDC est victime de ses propres faiblesses comme certains l’avouent même parce qu’il y a aussi la volonté de ne pas appliquer ces accords parce que certains profitent du chaos. C’est sur tout ça qu’il faut travailler”, a-t-elle lancé.

Pour Hadja Lahbib, Bruxelles n’entend pas actionner une autre option.

“Nous ne pouvons pas nous mêler, nous impliquer, forcer les parties prenantes à appliquer les accords qu’ils ont eux-mêmes signés”.

Au sujet d’un possible dialogue, elle a fait savoir que Bruxelles dit être là pour appeler au dialogue, apaiser les esprits, pour demander aux différentes parties de se remettre autour de la table et d’appliquer les engagements qu’ils ont pris.

“La Belgique a l’art du compris. Nous sommes prêtes à servir de médiateur via le canal que vous déciderez. Pour l’instant, il y a la médiation régionale. J’espère que ça donnera quelque chose… Je pense que tout le monde est d’accord pour dire aujourd’hui que les accords de Luanda, le processus de Nairobi sont tout à fait valables sur papier. Je n’ai pas fait partie des accords, de la méditation, ni du processus. La Belgique n’était pas partie prenante. Donc, de nouveau, ces accords sont intervenus parce qu’ils ont été signés, les différentes parties l’ont approuvés. Moi, je ne peux que renvoyer la balle à ceux qui ont signé cet accord”, a ajouté Hadja Lahbib, qui affirmé en outre avoir demandé que les attentes soient définies clairement et que la RDC voit d’abord clairement ce qu’elle attend de la communauté internationale.

“Les Nations Unies ont envoyé depuis 25 ans cette force de la Monusco. On est en phase de transition. J’ai demandé qu’elles étaient les attentes vis-à-vis de cette force ? Elles ne sont pas clairement établies”, a-t-elle renchéri.

Et de préciser quant a ce : “Au niveau de l’Union européenne, c’est le rôle que nous jouons, il est déjà très important”.

MAKAMBO Bernetel

Les plus vus

Présidentielle 2023 : A Kananga, Adolphe Muzito salue les avancées sous Tshisekedi et promet de tripler une fois élu Président

Kananga, 6 décembre 2023- Le Candidat Président Adolphe Muzito est arrivé à Kananga, Chef-lieu de la province du Kasaï-Central...

Campagne électorale : Martin Fayulu donne rendez-vous aux Kinois le 17 décembre au stade des Martyrs

Kinshasa, 06 décembre 2023- Si le candidat numéro 20 Félix Tshisekedi avait lancé sa campagne au stade des Martyrs,...

ANAPEX : Guylain Nyembo crée la zizanie et tente de réhabiliter un DG suspendu pour incompétence avérée (Tribune de M. Mutombo)

Kinshasa, 6 décembre 2023-Contrairement à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux, le DG Mike Tambwe Lubamba de...

Présidentielle 2023 : A Lubumbashi, Félix Tshisekedi exprime sa volonté de perpétuer l’œuvre de Mzee Kabila “Ne jamais trahir le Congo”

Kinshasa, 06 décembre 2023 - Le candidat président de la République Félix Tshisekedi a conféré dans la soirée du...

Foot – Qualification des Léopards dames à la CAN 2024: “Ma mission a pris fin, je ne souhaite pas continuer” ( Papy Kimoto)

Kinshasa, 06 décembre 2023- A la suite de la qualification des Léopards dames de la RDC pour la prochaine...