Médias-Agression physique de Christian Bosembe: Le CSAC condamne l’acte “barbare, ignoble et indescriptible” des combattants

Kinshasa, 2 avril 2023- Le bureau élargi du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) s’est réuni, ce dimanche, en urgence suite à l’agression physique dont a été victime son président Christian Bosembe, dans la soirée du samedi 28 mars, à en France.

A travers une déclaration lue par son rapporteur adjoint, le CSAC condamne avec la dernière énergie cette agression dont elle juge barbare ignoble et indescriptible orchestrée par des combattants ou bataillon front populaire.

“Réuni en urgence ce dimanche 2 avril 2023, le Bureau élargi du CSAC condamne avec la dernière énergie cette agression barbare, ignoble et indescriptible organisée et exécutée par ceux qui se disent combattants ou bataillon front populaire, qui utilisent les méthodes des terroristes, et qui pour la plupart vivent en situation irrégulière en France et dans d’autres pays de l’Europe occidentale”, déclare le CSAC.

Dans le même document annonce également avoir porté plainte contre les auteurs de cet agression. En même temps, il demande aux autorités françaises d’assurer protection aux hautes responsabilités congolaises qui séjournent sur son sol.

“Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication qui a déjà porté plainte contre ce réseau violent, demande aux autorités françaises d’assurer plus de protection aux hauts responsables de la République qui séjournent en mission officielle dans ce territoire hospitalier, de rechercher activement, d’arrêter, de juger, et de sanctionner sévèrement, jusqu’au refoulement de ces professionnels du chaos qui ne sont pas à leur premier forfait. C’est au prix de la réparation holistique de l’opprobre subie que le CSAC évaluera la bonne foi des autorités françaises”.

Par ailleurs, le CSAC remercie le gouvernement congolais ainsi que toutes les organisations ayant condamné cette agression barbare.

Le Bureau élargi du CSAC remercie par ailleurs les membres du Gouvernement de la République, les organisations de la société civile, les défenseurs des droits de l’homme ainsi que la corporation des professionnels des médias qui ont ouvertement condamné cette agression barbare et qui ont témoigné de leur solidarité à l’endroit du Président Christian Bosembe Lokando”.

Signalons que les réseaux sociaux ont été mouvementé ce dimanche avec images inadmissibles de l’agression du Président du CSAC Christian Bosembe Lokando.

Cédric BEYA

Les plus vus

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...

RDC-Sécurité: Peter Kazadi désireux d’une Police Nationale formée et respectueuse des droits de l’homme

Kinshasa 22 février 2024- Le Vice Premier Ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Peter Kazadi a procédé au...

Kinshasa : Champlin Ikulu recommande une exploitation positive de la jeunesse pour le développement du pays

Kinshasa, 22 février 2024- Natif de la commune de N'selé, située dans la partie Est de la ville de...

Kinshasa: L’interdiction aux motos de circuler au centre ville a occasionné la hausse du prix du transport en commun à Gombe

Kinshasa, le 21 Février 2024: Le transport en commun est devenu un casse-tête pour les habitants de la commune...

Kinshasa : L’odeur nauséabonde dégagée par une décharge publique à Delvaux ne fait pas bon ménage avec la population

Kinshasa, le 21 fevrier 2024 - La mauvaise odeur que dégage la décharge publique à Delvaux, dans la commune...