Procésus électoral : Le recadrage de la CENI à LAMUKA en 7 points (Mise au point)

Kinshasa, 8 avril 2023- A travers une mise au point signée, le 7 Avril, par son deuxième vice président, Didi Manara, la CENI développé 7 points pour recadrer la coalition Lamuka concernant la publication du monitoring par ses deux structures sur les opérations électorales en cours.

En premier lieu, en ce qui concerne les accréditations, la CENI souligne que sur la dernière liste transmise à son institution par le Ministère de l’intérieur LAMUKA n’est nullement repris comme regroupement politique de même que la CSOL et la COEL.

Pour elle, ces deux structures n’ont aucune existance légale et ne peuvent donc prétendre faire l’observation du processus électoral en cours en RDC sans bénéficier d’une accréditation formelle par la CENI. Ce, avant de noter que ces structures n’ont jamais sollicité une accréditation auprès de la CENI.

A cela, la CENI de s’interroger sur la véracité et la validité des informations que ces deux structures auraient recueillies.

“Dans leurs déclarations et points de presse la COEL et la CSOL publient les résultats de leur observations sans fournir des détails sur leurs missions d’observation fictives, car n’ayant pas été accréditées par la CENI”.

En second lieu, concernant les difficultés logistiques et les défaillances techniques informatiques des équipements, la CENI rappelle qu’elle a régulièrement et ouvertement communiqué sur les difficultés logistiques rencontrées dans le déploiement du materiel des équipements et du personnel à travers le temtoire national, et les difficultés de fonctionnalité des machines rencontrées sur terrain durant les premiers jours des opérations de la Révision du fichier électoral. De même, les périodes de rattrapage et de prolongation pour les Cl qui ont connu des perturbations dans leur fonctionnement ainsi que ceux qui n’avaient pas ouvert à la date prévue.

Au troisième point, s’agissant de la publication des données provisoires de la RFE par circonscription et par province, la CENI soutient qu’à ce stade, il est prématurée de le publier d’autant plus que la loi électorale prévoit, en son article 6, la publication de la liste definitive des électeurs par centre de vote avec indication du bureau de vote 30 jours avant le début de la campagne électorale.

Pour l’instant, la CENI précise qu’elle procède au toilettage du fichier électoral par l’adjudication qui porte sur le traitement des données collectées.

Au point 4 de son argumentaire, sur la qualité de la carte d’électeur et de la photo, pour la CENI, l’actuelle carte d’électeur renferme plusieurs éléments de sécurité qui empêche sa falsification. Par contre, la CENI attire l’attention des électeurs sur sa bonne conservation. Aussi, en cas de perte, la CENI rassure qu’un duplicata est délivré au requérant.

Le cinquième point relatif au tableau comparatif des Centres d’inscription des enrolés et sièges à pourvoir, la CENI fait observer que Lamuka fait une extrapolation dangereuse en incluant dans ses conclusions des références aux provinces du Grand Kasaï qui, dans leur globalité, font partie de la deuxime Opérationnel (A02). D’où pour la CENI, le critère de la répartition des sièges utilisé par Lamuka est illogique d’autant plus que même les chiffres évoqués notamment sur le nombre d’enrôles dans la province du Kasai est imaginaire.

“A titre illustratit, la province du Kasaï avait réalisé un taux d’enrôlement de 94% sur 1.823.478 électeurs attendus selon le monitoring de la CENI alors que LAMUKA évoquait dans sa déclaration, le chiffre de 6.382535 lecteurs”.

Au sixième points, la CENI accuse Lamuka de complicité concernant son son silence à propos de l’enrôlement des étrangers Burundais, Centrafricains et Rwandais. Ce, avant de rappeler qu’elle aurait dû se saisir de tous ces prétendus cas d’enrôlement des étrangers et les dénoncer auprès du Président du Centre d’inscription concemé du fait que loi confère à toute personne le droit de contester l’enrôlement d’un requerant inscrit sur la liste électorale.

Enfin 7, concernant l’enrôlement des Congolais résidant à l’étranger avec des regret exprimé par Lamuka sur le seul choix des ambassades désignés comme seules centre d’inscription, la CENI fait remarquer que cette observation est dépourvue de pertinence.

“Le choix du lieu des Centres d’inscription comme des critères d’identification et d’enrôlement des Congolais résidant à l’étranger revent de la loi portant identification et enriement des électeurs en RDC en son article 8 La CENI confirme que la phase pilote de l’identification et de l’enrolment des congolais résidant à l’étranger se déroule en Belgique, en France aux Etats-Unis, en Afrique du Sud et au Canada et ne comprend pas que LAMUKA fasse mention de l’Allemagne, pays non retenu lors de cette phase pilote”.

En conclusion, la CENI déclare noter avec regret et déception que les sorties médiatiques de LAMUKA visent à discréditer le processus électoral en cours el que conduit et organisé par la CENI.

La CENI rappelle qu’elle est engagée résolument à organiser des élections abres, credibles, transparentes, inclusives, apaisées at cela dans les délais constitutionnels tels que prévus dans le calendrier électoral qui, à ce jour, est scrupuleusement respecté dans sa mise en execution.

Cédric BEYA

Les plus vus

Kinshasa : Félix Tshisekedi lance les travaux de construction des rocades

Kinshasa, 22 juin 2024- Le lancement de construction des rocades de la ville de Kinshasa a eu lieu, samedi...

RDC : Constant Mutamba suspend la délivrance du Folio 92 (F92) aux églises et Asbl

Kinshasa, 22 juin 2024 : Après avoir donné injonction au procureur général près la Cour de cassation d’ordonner des...

RDC : “Les agents et fonctionnaires de l’État seront désormais payés avant le 28e jour de chaque mois” (Ministre des Finances)

Kinshasa, 22 juin 2024 : Le nouveau ministre des Finances de la République démocratique du Congo, Doudou Fwamba Likunde...

Entrepreneuriat : La société Standard Group annonce l’organisation en octobre du “Congrès minier national”

Kinshasa, 22 juin 2024 - Le Congrès minier national aura lieu les 14 et 15 octobre de l’année en...

Foot – Transfert : Heritier Luvumbu signe un contrat de 2 ans avec l’AS V.Club

Kinshasa, 22 Juin 2024 - L'attaquant congolais, Héritier Luvumbu, a paraphé un contrat de 2 ans avec la formation...