RDC: HRW déplore les dénis liés aux libertés d’expression, de réunion pacifique et des médias  

Kinshasa,  13 janvier 2021- Dans son rapport publié mercredi 13 janvier, l’ONG Human Rights watch déplore des intimidations et menaces, les arrestations ainsi que des poursuites judiciaires contre des dizaines de personnes ayant critiqué les politiques gouvernementales, notamment celles qui passent pas les médias sociaux.

« Des dizaines de personnes ayant critiqué les politiques gouvernementales, y compris sur les réseaux sociaux, ont fait l’objet d’intimidation et de menaces, de passages à tabac, d’arrestations et, dans certains cas, de poursuites judiciaires », a déploré HRW.

Évoquant les questions liées à la liberté de la presse, Human Right Watch dénonce les menaces ciblées des autorités à l’égard des journalistes, qui à en croire ce rapport «ont été menacés et harcelés» alors que certains programmes ou médias ont été fermés sur instruction des autorités.

S’agissant de la liberté des manifestations, cette organisation de défense des Droits de l’Homme fistigue les répressions violentes, les arrestations arbitraires, les intimidations ainsi que des détentions illégales à l’encontre des manifestants.

« Entre mars et juillet, alors que les grands rassemblements étaient interdits en raison de l’état d’urgence instauré pour stopper la propagation du Covid-19, les forces de sécurité ont recouru à la force excessive et souvent meurtrière pour disperser les manifestations », a-t-elle dénoncé.

Et de poursuivre  « le 9 juillet, alors que des manifestations de masse avaient lieu dans plusieurs villes contre la nomination d’un nouveau président de la commission électorale, la police a tué au moins un manifestant à Kinshasa, la capitale, et deux autres à Lubumbashi, dans le sud du pays.

Des dizaines de manifestants ont été blessés. Dans les jours qui ont suivi, les corps de quatre membres du parti politique de Tshisekedi ont été découverts à Lubumbashi, dont trois apparemment assassinés ont été repêchés dans la rivière » avant de marteler que « Les défenseurs des droits humains ont fait l’objet de menaces, d’intimidation, d’arrestations arbitraires et de détention de la part des services de l’État et de groupes armés».

KETATE NDEO

Les plus vus

RDC – IXe jeux de la Francophonie : Sama Lukonde évalue l’état d’avancement des travaux avec le comité de pilotage

Kinshasa, 21 janvier 2022- Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce jeudi en son cabinet de travail,...

Ituri : 8 morts suite à la famine dans le site des déplacés de Ruzinga

Kinshasa, 20 janvier 2022- Des déplacements des habitants ne cessent de s'observer depuis plusieurs mois dans certaines entités de...

Foot – CAN 2021 : C’est fini pour l’Algérie !

Kinshasa, 20 Janvier 2022 - L'histoire retiendra que les Fennecs d'Algérie se sont arrêtés en phase des poules de...

RDC : Le péché de “Kabund”, vouloir faire comme “Fatshi”

Kinshasa, 20 janvier 2022- Jean-Marc Kabund est revenu sur sa décision, après avoir annoncé haut et fort sa démission...

RDC: Guy Loando signe un protocole d’accord avec des investisseurs autrichiens pour le financement des projets de développement

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le ministre d'État de l'aménagement du territoire Guy Loando Mboyo vient de signer ce jeudi,...