RDC: Matata Ponyo refuse la perquisition des agents de sécurité

Kinshasa, 03 août 2021- L’ancien Prémier ministre, Matata Ponyo s’est opposé à la perquisition des agents de sécurité venus ce mardi 03 août, à son domicile sur base d’un mandat d’amener émis par le Procureur général près la cour constitutionnelle.

Le sénateur Matata déclare qu’il ne répondra jamais conformément à la constitution, à un mandat d’arrêt qu’il juge illégal. Selon lui, ce document ne respecte pas la décision du Sénat qui n’a pas autorisé des poursuites contre dans l’affaire Bukanga Lonzo.

Matata Ponyo dénonce également la menace dont il a été victime ainsi que le traumatisme subi par ses enfants.

Dans une correspondance adressée à son avocat conseil, le Procureur général près la Cour constitutionnelle avait souligné que Matata Ponyo est mis à la disposition de la justice et devra répondre à tout dossier mis à sa charge

Cédric BEYA

Les plus vus

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Le groupe des joueurs bloqués à Istanbul en route pour le Bahreïn

Kinshasa, 26 janvier 2022 - Une source proche de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) vient de révéler...

Dossier RAM : le greffier signataire de la sommation contre les sociétés des télécommunications transféré à Makala (Hervé Diakese)

Kinshasa, 26 janvier 2022- Jules Ngoyi, greffier au Tribunal du commerce de Kinshasa/Gombe a été transféré ce mercredi à...

Grève sèche à l’ESU : le gouvernement lance les négociations pour tenter de désamorcer la bombe

Kinshasa, 26 janvier 2022- Il s'est ouvert ce mercredi, au cabinet du Vice-Premier ministre de la Fonction publique, les...

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Théo Bongonda rejoint le groupe, quelques joueurs bloqués à Istanbul

Kinshasa, 26 janvier 2022 - L'international congolais, Théo Bongonda vient de rejoindre l’équipe nationale de la RDC, en stage...

ESU : la grève des professeurs prolongée de 21 jours

Kinshasa, 26 janvier 2022- Le réseau des professeurs d'universités et institutions supérieurs du Congo (RAPUCO) a, dans une déclaration...