RDC – Agression du vice ministre des Affaires étrangères : l’auteur, Mpetshi Woto Bernard toujours pas rappelé à l’ordre

Kinshasa, 19 août 2021- Ça paraissait comme une recherche du buzz, mais plutôt une réalité. Le vice-ministre des affaires étrangères, Samy Adubango Awotho était réellement agressé par le Directeur de cabinet adjoint du Vice-premier ministre en charge des affaires étrangères.

Des faits qui remontent à samedi 14 août, lorsque dans l’avant midi, le Directeur de cabinet adjoint du VPM des Affaires étrangères, dans une séance de travail au cabinet du Vice-Ministre, conjointement avec le Dircab de ce dernier, a été tenté sous l’œil impuissant du Dircab, d’agresser sans gêne et d’injurier publiquement le vice-ministre Adubango Awotho.

A en croire une source proche du Vice-Ministre, après lui avoir pointé du doigt samedi dans son bureau de travail et l’avoir injurié à haute et intelligible voix, l’agressant devant son titulaire (le dircab), le dénommé Mpetshi Woto Bernard a continué à nuire à la quiétude du Vice-Ministre des Affaires étrangères, le mettant dans une situation d’insécurité totale quant au travail que ce dernier est censé faire pour la République, de surcroît au moment où il assumait l’intérim de son titulaire Christophe Lutundula en mission au Malawi.

Selon la même source, cet acte qui constitue une faute grave tire sa source autour de la composition du cabinet.

Pour le Dircaba Mpetshi, sur près de 60 agents, le Vice-Ministre des Affaires étrangères n’avait droit qu’à huit collaborateurs, tous sélectionnés parmi le personnel d’appoint et non du personnel politique. Chose illégale et qui brise la bonne collaboration entre les deux membres du gouvernement des warriors, ayant la charge de la diplomatie congolaise.

D’après une autre source policière proche du Ministère des Affaires étrangères, le même Dircaba qui a agressé samedi le Vice-Ministre des Affaires étrangères et qui, à tout de point de vue, mérite des sanctions aussi bien administrative, politique que judiciaire, s’est évertué à s’emmener ce mardi avec une délégation de personnes non autrement identifiées pour forcer l’entrée au cabinet, alors que le Vice-Ministre des Affaires étrangères était dans son Cabinet de travail depuis 7 heures du matin pour ses lourdes charges d’Homme d’Etat.

Hélas, aucune réaction jusqu’ici de la part du VPM Christophe Lutundula, censé rappeler son Dircaba à l’ordre. Est-ce fait à dessein ? C’est cette question que  se posent les collaborateurs du Vice-Ministre. Ainsi donc, il faut sévir, et ceci servira de leçon à tous les récidivistes, ajoutent-ils.

Makambo B.

Les plus vus

145ème Assemblée de l’Union interparlementaire : Députés et sénateurs congolais refusent de se rendre à Kigali !

Kinshasa, 05 octobre 2022- La ville de Kigali, Capitale de la République du Rwanda va abriter du 11 au...

RDC-Grève du SYNAMED : Sama Lukonde déterminé à trouver des solutions rapides aux multiples revendications des médecins

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le gouvernement central est de plus en plus déterminé à apporter des solutions aux multiples...

RDC – dossier 30 blocs pétroliers et gaziers : “Il est important de retirer certains blocs de ces enchères, afin d’équilibrer l’intérêt écologique et...

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi a échangé mardi avec l'envoyé spécial du président...

RDC : “Au-delà du remplacement de Célestin Mbala, il y a aussi l’extirpation de tous les infiltrés au sein des FARDC” (S.E Ecidé Nord-Kivu)

Goma, 05 octobre 2022- Au lendemain du remplacement du général Mbala Munsense, par la nomination de Christian Tshiwewe comme...

Foot – C1 UEFA : Mbemba contribue au premier succès de l’OM

Kinshasa, 05 octobre 2022 - L'international défenseur congolais Chancel Mbemba et sa formation de l'Olympique de Marseille ont atomisé...