RDC- état de siège : “près de 3 mois après, la situation n’a guère changé” (députés provinciaux du Nord-Kivu)

Kinshasa, 25 août 2021- De passage à Goma dans le cadre de sa mission sécuritaire, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience, mardi 24 août, les députés provinciaux et les activistes de la société civile du Nord-Kivu.

Leurs échanges ont porté sur la situation sécuritaire de cette province depuis la proclamation de l’état de siège par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Pour les élus de cette province, près de 3 mois après, la situation n’a guère changé. C’est ainsi qu’ils sollicitent du Premier ministre, la mise en place urgente des moyens et des hommes dans le programme DDRC-S pour encadrer les miliciens rendus et les démobilisés.

Jean-Robert Seninga, président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, a exprimé le satisfecit des élus provinciaux après cette rencontre avec Sama Lukonde.

“La population du Nord-Kivu a reçu cette proclamation de l’état de siège à bras ouverts, parce qu’elle croyait avoir la paix dans l’immédiat. Mais hélas, nous venons de faire trois mois, les choses restent égales. Par ailleurs, la situation reste telle qu’elle. Mais nous avons été soulagés par les propos du chef du Gouvernement qui a effectivement compris la voix de la population du Nord-Kivu, parce que et la société civile et nous les députés, nous avons parlé le même langage par rapport à l’état de siège. Ils ont sollicité tous la requalification de cet état de siège pour qu’il soit circoncis dans le territoire de Beni et la ville de Beni. Parce que c’est le territoire le plus meurtri où les ADF font les massacres, tuent les gens et tout ce qu’il se pass”, a déclaré le président de l’assemblée provinciale Jean Robert Seninga.

Et d’ajouter que : “le chef du Gouvernement a bien noté tout ce que nous avons dit. Mais comme il y a toujours évaluation, il nous a promis que l’évaluation sera faite par les députés nationaux de l’Ituri et du Nord-Kivu avec la commission de défense et sécurité. C’est après cela qu’on peut lever une option. Sinon, pour le reste, nous devenons toujours être attentifs à tout ce qui est fait par les autorités militaires. Nous sommes derrière eux pour les encourager dans les opérations militaires. Mais aussi, nous avons sollicité du Premier Ministre la mise en place urgente des moyens et des hommes dans le programme DDRC-S pour encadrer les rendus et les démobilisés”.

Makambo B.

Les plus vus

RDC : Félix Tshisekedi appelé à étendre la mesure de grâce au pasteur Ngoy Mulunda

Kinshasa, 24 janvier 2022- Le bureau national du conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du congo condamne la répression...

RDC : James Bindenagel pour l’avancement du processus de certification des ressources naturelles congolaises

Kinshasa, 24 janvier 2022- La RDC est l'un des pays africains les plus riches en ressources naturelles, dont la...

RDC : Constant Mutamba annonce pour bientôt la sortie officielle de la plateforme électorale “DYPRO”

Kinshasa, 24 janvier 2022- La dynamique progressiste révolutionnaire, courant au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) se...

Foot – Dossier Mercey Ngimbi : “Les dirigeants de Vita Club sont des tricheurs” (Direction du TP Mazembe)

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Des sources proches du TP Mazembe viennent d'affirmer ce dimanche l'éligibilité du joueur Mercey...

Foot – 2ème Stage des Léopards : “Le TP Mazembe a le droit de s’opposer aux convocations de ses joueurs durant cette période” (Direction...

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Contre toute attente, la direction du TP Mazembe confirme ce dimanche qu'il ne libérera...