Réforme de la loi électorale : la proposition interdisant un membre de famille comme suppléant divise

Kinshasa, 22 avril 2022- Les députés nationaux sont diviser au sujet de la réforme proposée par la plénière interdisant d’adopter pour suppléant les membres de leur famille biologique.

Parmi les députés contre cette réforme on note Ngoyi Kasanji. Pour lui, cette réforme en plus d’être discriminatoire viole la constitution.

“Dans la nouvelle loi électorale, il y a des mesures discriminatoires qui énervent la constitution”, a-t-il déclaré jugeant ainsi admissible que l’enfant ou le petit enfant du candidat ne soit pas éligible comme premier suppléant.

Dans l’entre temps, cette réforme partie des dénonciations de la monopolisation du pouvoir semble déjà avoir l’appuie de la population qui, condamne par ailleurs, la pratique de l’adoption d’un des membres de famille comme premier ou deuxième suppléant.

Quelques députés ayant comme suppléant les membres de famille

A l’Assemblée nationale, plusieurs députés ont pour suppléance l’un des membres de famille. Parmi eux, on cite le député Léon Nemba Lemba allias Papa Molière, le député Ngoyi Kasanji, Evariste Boshab, Willy Bakongo. Tous avec soit sa femme ou l’un de ses enfants comme suppléant.

Ce, malgré le fait qu’ils soient portés par des partis politiques dans lesquels se trouvent des personnes capables à assumer pleinement cette fonction.

Cette réforme une fois votée, elle pourra permettre aux militants qualifiés de se retrouver eux-aussi.

Manassé DIBWA

Les plus vus

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...

RDC-Sécurité: Peter Kazadi désireux d’une Police Nationale formée et respectueuse des droits de l’homme

Kinshasa 22 février 2024- Le Vice Premier Ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Peter Kazadi a procédé au...

Kinshasa : Champlin Ikulu recommande une exploitation positive de la jeunesse pour le développement du pays

Kinshasa, 22 février 2024- Natif de la commune de N'selé, située dans la partie Est de la ville de...

Kinshasa: L’interdiction aux motos de circuler au centre ville a occasionné la hausse du prix du transport en commun à Gombe

Kinshasa, le 21 Février 2024: Le transport en commun est devenu un casse-tête pour les habitants de la commune...

Kinshasa : L’odeur nauséabonde dégagée par une décharge publique à Delvaux ne fait pas bon ménage avec la population

Kinshasa, le 21 fevrier 2024 - La mauvaise odeur que dégage la décharge publique à Delvaux, dans la commune...