M23 au Nord-Kivu : Juvenal Munobo regrette “l’ignorance” de sa requête sur la convocation d’une séance spéciale à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 01 novembre 2022- Le député national Juvenal Munubo a exprimé ses regrets de constater qu’après au moins 4 jours, le bureau de l’Assemblée nationale continue d’ignorer sa requête introduite en plénière, à propos de la convocation d’une séance spéciale au sujet de la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la RDC.

“Moi, j’ai demandé qu’il puisse avoir une séance spéciale sur la question de Rutshuru, donc la question de l’agression rwandaise et de l’évolution de la situation là-bas. Et ça fait 3 à 4 jours, j’ai demandé qu’on fasse l’application de l’article 168 du règlement intérieur qu’un membre du gouvernement, ça peut être le Premier ministre, peut-être le ministre de la défense, qu’on puisse réfléchir sur la question, qu’on puisse voir les recommandations par exemple qui étaient adoptées à la commission de défense où est-ce qu’on en est. Mais ma requête n’a pas eu d’écho. Ma suggestion, je l’ai faite à la plénière de l’Assemblée a été simplement ignorée par le président du bureau de l’Assemblée”, a-t-il déclaré à Dépêche.cd au ciurs d’une conversation téléphonique ce mardi.

A l’en croire, cette plénière qui pourrait même être convoquée à huis-clos, aurait eu le mérite de tirer de leçons de la récente avancée des troupes ennemies, essayer de proposer des pistes de solutions pour reprendre le contrôle de toutes les localités qui on été prises.

Par ailleurs, il dit plutôt constater une déclaration de soutien de l’Union sacrée au Président de la République rendue publique dans la soirée du lundi 31 novembre, tout en se demandant si c’est une stratégie de récupérer ces territoires congolaises sous occupation du M23.

“J’ai voulu une plénière même à huis clos comme ça, mais ça n’a pas été faite, mais dans l’entre-temps, j’ai vu hier une déclaration de soutien au Président de la République, une déclaration de l’Union sacrée, mais est-ce que c’est ça la stratégie pour récupérer les territoires, villages et villes qui ont été prises ? Je n’en sais rien”.

Sans être opposé à cette option, il estime qu’il faut aller au-delà de déclarations, tout en signifiant que Bunagana, et Ishasha, des postes frontaliers importants qui ramènent de l’argent échappent au contrôle de la RDC.

Cédric BEYA

Les plus vus

Foot Féminin – Éliminatoires CAN 2024 : La RDC se rapproche de la qualification

Kinshasa, 01 Décembre 2023 - C'est un précieux match nul de 1-1 face à la Guinée Équatoriale que les...

Élections 2023 – Lukunga : “La sécurité, les infrastructures, l’eau et l’électricité”, les priorités du candidat Thierry Monsenepwo une fois élu député national

Kinshasa, 1er décembre 2023 - Jean Thierry Monsenepwo, candidat député national n°458 à la circonscription électorale de Lukunga et...

Campagne électorale : “Le chômage accru est la cause principale des problèmes du Congo” (Mukwege à Bunia)

Bunia, 01 décembre 2023 - Le prix Nobel de la paix et candidat président numéro 15 pour les élections...

Foot – Ligue des champions CAF : TP Mazembe reçoit Mamelodi Sundows ce 02 décembre

Kinshasa, 01 décembre 2023 - Après l’entrée ratée face à Pyramids FC la semaine dernière, le Tout puissant Mazembe...

Élections 2023 : Bahati Lukwebo croit en sa victoire et à celle de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 01 décembre 2023- Le président du Sénat et autorité morale du parti politique Alliance des Forces Démocratiques du...