Réservistes au sein des FARDC : Patrick Muyaya dévoile les critères d’admission

Kinshasa, 8 mars 2023- Le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya a révélé, mardi 7 mars, lors d’un briefing hebdomadaire, les grands lignes devant concourir à l’admission des citoyens congolais au sein des forces armées de la République démocratique du Congo en qualité de réservistes.

D’après le projet de loi présenté par son collègue de la défense en conseil des ministres du vendredi dernier, il est indiqué, précise le ministre Muyaya qu’il faut être de nationalité congolaise, jouir d’une bonne moralité et poser d’un cahier judiciaire sans antécédents.

“Je dois signaler ici que les réservistes ne deviennent pas de militaires parce que ce n’est pas un service permanent. C’est un service circonstanciel. Pour ceux qui estime aller dans l’armée, il y a un cursus militaire qu’il faut suivre en ce moment-là. Parmi les critères qui sont prévus pour faire partie des réservistes, il faut être de nationalité congolaise, être âgé de 18 ans révolus, jouir d’une très bonne moralité, n’avoir jamais été condamnée pour une quelconque forme de crime”, a clarifier le ministre Muyaya.

Par la même occasion, il a éludé toute forme d’adhésion qui pourrait favoriser l’intégration des groupes armés pour le convertir en réserviste.

“C’est à dire que la réserve dont on parle ici ne sera pas un corps comme on peut le penser où on dit qui sait tirer là-bas, on le prend on le met. Ici, nous voulons faire un corps structuré, organisé avec des conditions d’admission qui permettront que le compatriotes qui pourront faire parties soient des compatriotes dignes moralement, physiquement pour aller défendre les intérêts de la République”, a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : “Dès lors que le Président de la République va promulguer le projet d’ordonnance loi pour en faire le texte légal c’est pas de manière automatique ou vous membre d’un tel groupe vous devenez d’office réserviste.”

Cette clarification a été faite à la suite d’un discours du ministre de l’ESU annonçant que les groupes armés feront partie intégrante des réservistes.

Pour le porte-parole du gouvernement, il est certain que les propos de son collègue ait été sorti de son contexte ou soit mal interprété créant ainsi une confusion dans l’opinion nationale.

Cédric BEYA

Les plus vus

Namibie : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila aux obsèques de l’ex Président Dr Hage Geingob à Windhoek

Kananga, 24 février 2024- Le Chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi a participé ce vendredi 24 février 2024 aux...

Ituri : 3 rebelles ADF capturés à Mambasa

Bunia, 24 février 2024- Trois éléments du groupe rebelle ADF ont été capturés lors d'une patrouille de combat menée...

Ituri: Le militaire auteur du meurtre du journaliste Kambale Fidèle aux arrêts

Bunia, 24 février 2024 - Le militaire auteur du meurtre de Kambale Fidèle, professionnel des médias, abattu, mercredi 21...

RDC: Vital Kamerhe se retire de l’équipe gouvernementale chargée d’expédier les affaires courantes

Kinshasa, 24 février 2024- Alors qu'ils ont reçu l'autorisation du Président de la République d'expédier les affaires courantes, le...

Foot – Ligue des Champions CAF : Le TP Mazembe en quart de finale

Kinshasa, 24 Février 2024 - Le TP Mazembe a validé son ticket pour l'étape des quarts de finale de...